Qu´ est-ce que vous voulez?
Actuellement, l’accès le plus connu du Chemin des Français pénètre en Navarre en franchissant les Pyrénées par Luzaide/Valcarlos et Orreaga/Roncevaux. En passant par des hêtraies, des champs céréaliers et des vignobles, cette étape vous conduit des paysages pyrénéens du Nord aux plaines de la zone moyenne. Le long de cet itinéraire vous traverserez de nombreuses bastides-rue, avec leurs ponts médiévaux, leurs grands monuments et des paysages aux couleurs changeantes au fil des saisons, sans oublier les chais et une gastronomie de grande qualité.
 


ADVERTISSEMENT

L'accès au « Circuit Napoléon »est interdit pour des raisons de sécurité du 1er novembre au 31 marsor  (+info) 



 

Luzaide/Valcarlos : ville frontalière dont l’identité a été forgée par sa situation géographique et par le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Entourée de forêts et de ruisseaux, il s’agit d’une jolie commune qui vaut la peine d’être connue.



Roncesvalles

Collégiale d’Orreaga/Roncevaux : mystérieux ensemble monumental de style gothique français, dans un écrin d’une beauté débordante où les échos de la légendaire bataille de Roncevaux, glosée dans la Chanson de Rolland, résonnent encore.


Burguete

Auritz/Burguete et Aurizberri/Espinal: deux bastides-rue enclavées dans le paysage le plus odieusement sauvage des Pyrénées, selon les mots d’Ernest Hemingway, et remarquables par la beauté sobre de leurs bâtisses pyrénéennes.

  • Non loin du chemin, ne manquez pas la forêt d'Irati, à Orbaitzeta (à 17 km du chemin de Saint-Jacques, au départ d’Auritz/Burguete)

Pamplona

Pampelune : élégante et resplendissante, les trois bourgs de son ancienne ville médiévale, entourée de murailles renferment des ruelles et des petites places surveillées par les tours et les clochers des églises San Cernin, San Nicolás ou de Cathédrale, entre autres. Outre un riche patrimoine bâti, la ville possède une grand nombre d’espaces verts comme le très romantique parc de la Taconera ou la forteresse imprenable de la Citadelle. Ne manquez pas de suivre le parcours du mythique encierro ou de déguster les délicieux pinchos servis dans les bars de la capitale et visitez le Centre d'Interprétation Ultreia.


Puente la Reina

Pont roman de Puente la Reina (XIe siècle) : un des plus beaux exemplaires d’art roman du chemin jacobite, tout en majesté.





Estella

Estella , cité romane par excellence, abrite des palais comme le palais des Rois— seul édifice civil roman de Navarre — des demeures seigneuriales, des églises médiévales comme celle de San Pedro de la Rúa, San Miguel pêle-mêle de différents styles, ou celle du Santo Sepulcro, dont le portail est un des meilleurs exemples de la sculpture gothique du XIVe siècle. Couvents, ponts, places et bels édifices racontent l’histoire de la ville et invitent à la flânerie.

Irache

Monastère d’Iratxe à Ayegui : censemble d’édifices médiévaux, Renaissance et baroques qui se dresse au pied du mont Montejurra, au cœur des vignobles. Et jouxtant les caves, la fontaine à deux jets d’où jaillissent l’eau et le vin.


Los Arcos

Église Santa María de Los Arcos : imposante église richement décorée, construite et réformée entre le XIIe et le XVIIIe siècle. Pêle-mêle de différents styles (roman tardif, protogothique, Renaissance, baroque).

Torres del Río

Église du Santo Sepulcro, Torres del Río : à plan octogonal, il s’agit d’un étonnant exemple d’art médiéval dont les lignes s’élancent vers le ciel. Son impressionnante voûte à nervures entrecroisées évoque l’art hispanique musulman.

Viana

Église Santa María de Viana : l’un des portail les plus monumentaux de la Renaissance hispanique, ayant servi de modèle pour d’autres églises. La dépouille de César Borgia,« Le Prince » de Machiavel, repose à ses pieds.