Pour voir et à faire

Circuit Navarre de Cinéma

Chemin de Compostelle
Thématique
Ocho apellidos vascos Ces dernières années, la Navarre a été un terrain privilégié pour le tournage de films à forte diffusion nationale et internationale. Des visages bien connus du septième art comme ceux des oscarisés Javier Bardem, Penélope Cruz, Imanol Arias, Cameron Díaz ou Martin Sheen et d'une kyrielle d'acteurs espagnols comme Carmen Maura, Hugo Silva, Mario Casas, Clara Lago, Carmen Machi, Karra Elejalde ou Dani Rovira, entre autres, ont situé sur la carte quelques-uns des villages et des sites les plus emblématiques de la région grâce à la popularité de leurs longs-métrages.
 
Nombre de spectateurs de Ocho apellidos vascos, Anacleto, agent secret, avec Imanol Arias, de Les sorcières de Zugarramurdi ou de Cartel n'ont pas hésité à se rendre à Leitza, à Zugarramurdi ou dans les Bardenas Reales pour se remémorer les scènes qui les ont fait pleurer de rire ou les ont effrayés, étonnés, émus... Mais à ces sites cinématographiques si courus, il faut en ajouter d'autres qui à l'époque ont aussi accueilli des tournages mythiques comme La Rose et la Flèche, Patton, Secrets du cœur ou Falstaff ; ainsi que ceux qui prochainement seront le cadre de films en préparation comme Le Gardien invisible, basé sur le premier roman de la trilogie de Dolores Redondo centrée sur la vallée de Baztan. 
 
Nous vous proposons de parcourir, à partir de 23 films, les 13 sites de tournage les plus emblématiques de Navarre :
 
* Accédez à la bande-annonce de chaque film en vous positionnant sur la carte (non visible avec versions anciennes de Internet Explorer)
 

 
Grottes de Zugarramurdi : Ce joli site naturel au nom imprononçable conserve une atmosphère mystérieuse pour avoir été jusqu'au XVIIe siècle le cadre de sabbats de sorcières et de persécutions de l'Inquisition.
 
      « Les sorcières de Zugarramurdi » (2012) : Tournée par Alex de la Iglesia, cette comédie loufoque sur la sorcellerie démarre par un hold-up commis par deux chômeurs, Mario Casas et Hugo Silva, qui fuient la police. En s'enfonçant ainsi dans les profondeurs des forêts navarraises, ils tombent entre les griffes d'une horde de femmes en folie qui se nourrissent de chair humaine. Un sabbat fut organisé à l'intérieur de la grotte. Primé avec 8 Goyas en 2013, le film a recruté plus de 200 figurants dans le village. Accédez à la bande-annonce.
 
Leitza : Ce bourg des pré-Pyrénées traversé par la voie verte du Plazaola et entouré de vertes prairies montagneuses où se nichent de magnifiques fermes renferme un charmant noyau ancien.
 
     « Ocho apellidos vascos » (2013) : Comédie sur les stéréotypes associés au Basques et aux Andalous. Rafa (Dani Rovira), jeune petit-maître andalou qui ne se soucie que de bon vin, de gomina, de football et de femmes, se métamorphose en tombant amoureux d'une Basque, Amaia (Clara Lago) et en s'installant dans un village de la région où il se fait passer pour un authentique Basque. Les rues de Leitza sont le lieu où l'héroïne, en robe de mariée, court pour rattraper son futur mari. Ce film a été le plus rentable du cinéma espagnol jusqu'en 2014 et a reçu 3 Goyas pour les meilleures interprétations masculine et féminine et pour l'acteur-révélation. Accédez à la bande-annonce.
 
Pampelune : Une ville moderne, accueillante, traversée par le Chemin de Compostelle et siège des universelles fêtes de San Fermín, surprenante avec ses fortifications multicentenaires, ses rues pavées, ses espaces verts et ses délicieuses tapas.
 
      « Blue lips » (2013) : La routine semble avoir stérilisé la vie des six personnages qui, des quatre coins du monde, débarquent à Pampelune en pleines fêtes de San Fermín. Aussi étrange que cela paraisse, c'est là, au milieu de la liesse et des émotions de la fête, que tous trouveront un espace pour réfléchir et renaître. Le titre renvoie aux lèvres qui bleuissent en buvant du vin. Dans le film apparaissent plusieurs moments de l'évènement comme par exemple l'ouverture des fêtes sur la place de la mairie. Accédez à la bande-annonce.
  
     « Zindagi Na Milegi Dobara » (2010): Kabir Dhiman, un fils à papa de Bombay, se rend en Espagne avec 2 amis pour enterrer sa vie de garçon selon un pacte conclu à l'adolescence. Après diverses tribulations, il vit la dernière aventure, et la plus dangereuse : participer à une course de taureaux à Pampelune . Curieusement, le grand succès du film en Inde a accru le nombre de touristes de cette nationalité dans les rues de la capitale de la Navarre. Accédez à la bande-annonce.
 
      « N'aie pas peur » (2010) : Œuvre de Montxo Armendáriz, ce film raconte le drame d'une jeune femme, rôle tenu par Michelle Jenner, victime d'abus sexuels dans son enfance, qui essaie de surmonter ses angoisses et de refaire sa vie. On reconnaît dans le film la place San José de Pamplona où l'héroïne souffre un malaise en se promenant à un marché. Avec la participation de Lluis Homar et de Belén Rueda. Accédez à la bande-annonce.
 
     « The Way, La route ensemble » (2009) : Lorsque Tom Avery (Martin Sheen) apprend la mort en montagne de son fils Daniel, avec lequel ses relations ont toujours été mauvaises, il se rend en France pour découvrir que son fils avait entrepris le pèlerinage de Compostelle. Malgré son chagrin, il décide de poursuivre le voyage en son honneur. À un moment de l'itinéraire apparaît le monument du Mont du Perdón où l'un des personnages se moque de la taille des pèlerins sculptés. Accédez à la bande-annonce.
 
Olite : L'élégant Palais royal d'Olite, monument classé en 1925, est la vive illustration de la splendide vie courtisane qu'a vécue au Moyen-âge cette cité historique située au centre de la Navarre.
 
     « Les Borgia » (2006) : En 1492, Rodrigo Borgia est élu Pape sous le nom d'Alexandre VI. Son ambition et sa soif de pouvoir vont hisser sa famille à la cime du monde, mais elle la paiera au prix fort. De nombreuses scènes ont été tournées au Palais royal d'Olite : dans le salon de la reine, dans la galerie du roi, dans la tour des quatre vents. Accédez à la bande-annonce.
 
 
Parc naturel des Bardenas reales: Situé dans le Sud de la Navarre, ce semi-désert a été déclaré Réserve de la Biosphère par l'UNESCO. Le travail de l'érosion sur ses strates d'argile, de gypse et de grès a créé des formes surprenantes qui évoquent plutôt un espace lunaire.
 
    « Anacleto, agente secreto » (2015): une comédie trépidante dans laquelle un fils, Quim Gutiérrez, découvre la double identité d'un père bourru et réservé, Imanol Arias, qui est en fait un agent secret. Dans l'une des scènes tournées dans la zone de Cortinillas, dans les Bardenas Reales, Anacleto doit abandonner sa voiture au milieu du désert et continuer son chemin en se guidant avec sa boussole. Accédez à la bande-annonce.
 
     « Cartel » (2012) : Un thriller sur le trafic de drogue avec Penelope Cruz, Cameron Díaz, Javier Bardem, Brad Pitt et Bruno Ganz dans les principaux rôles. La frontière entre les États-Unis et le Mexique a été reconstituée dans les Bardenas Reales. Avec le lieu-dit de Cortinillas en arrière-plan, Javier Bardem prépare un cocktail qu'il partage avec Cameron Diaz alors que la nuit tombe. Accédez à la bande-annonce.
 
      « Le Moine » (2011) : Satan (Sergi López) essaie de corrompre un jeune novice, le frère Ambrosio (Vincent Cassel) qui, abandonné à la porte d'un monastère cistercien, a été accueilli et élevé par les moines. Au milieu des Bardenas Reales, le moine marche, pieds nus, triste pour avoir dû livrer son âme et ainsi sauver sa bien-aimée. Accédez à la bande-annonce .
 
     « Le Monde ne suffit pas » (1999) : Une autre passionnante aventure de l'agent 007, joué par Pierce Brosnan, dans une base militaire du Kazakhstan. Dans ce cas, une des cheminées du ravin des Cortinas dans les Bardenas a été transformée pendant quelques jours en un bunker qui vole en éclats à l'occasion d'une fausse explosion nucléaire. Accédez à la bande-annonce.
 
     « Action mutante » (1992) : L'histoire d'un groupe terroriste de créatures difformes qui sème la terreur en essayant de se venger des riches et des beaux. Ce film d'Alex de la Iglesia, avec Antonio Resines, Santiago Segura et Fernando Guillén, a obtenu 3 Goyas aux meilleurs effets spéciaux, à la meilleure direction de production et au meilleur maquillage-coiffure. Dans le film les Bardenas Reales sont devenues la planète Asturiax, où débarque le héros avec celle qu'il a enlevée en la traînant sur de tortueux chemins. Accédez à la bande-annonce.
 
Vallée de Baztan : Cette verte vallée discrètement nichée dans les pré-Pyrénées atlantiques et proche de la mer est une terre d'émigrés aux Amériques, de belles demeures et de fermes bâtis avec une belle pierre rosée, de monastères, de grottes célèbres et de forêts mythologiques.
 
      « Baztan » (2011) : Unax Ugalde, Carmelo Gómez et Joseba Apaolaza sont les principaux acteurs de ce film d'Iñaki Elizalde sur les discriminations subies par les Cagots - un collectif marginalisé pendant dix siècles et jusqu'à nos jours -, dans la vallée de Baztan au XVIIe siècle. Pendant tout le film se succèdent les paysages de la vallée et les villages comme Lekaroz, Elizondo et Arizkun où, dans le quartier de Bozate, deux Cagots sont recherchés pour avoir prétendument  volé du bois. Accédez à la bande-annonce.
 
Sierra d'Abodi : Ce massif de pâturages entoure la Forêt d'Irati, l'un des boisements de hêtres et de sapins les plus spectaculaires d'Europe. La présence de nombreux dolmens trahit l'ancienneté de l'usage pastoral de la montagne.
 
     « Biutiful » (2010) : Évocation de la vie d'Uxbal (Javier Bardem), père dévoué et fils abandonné qui, sentant venir la mort, s'efforce de trouver la paix, de protéger ses enfants et de se sauver lui-même. Un film primé avec 1 Fotograma d'argent et le Goya du meilleur acteur. Nous pouvons voir le héros marcher en rêve dans la sierra d'Abodi enneigée avant d'expirer. Accédez à la bande-annonce.
 
Vallée de Roncal : Cette verte et escarpée vallée pyrénéenne frontalière avec la France regroupe sept jolis villages où règnent la pierre et les toits à deux pans. Le fromage AOC Roncal, des traditions comme le Jour des Trains de Bois, le sports avec le ski de fond et des paysages sauvages comme le karst de Larra-Belagua, sont quelques-uns des atouts de la zone.
 
     « Obaba » (2005) : Ce film de Montxo Armendáriz tourné notamment avec Juan Diego Botto, Pilar López de Ayala et Lluis Homar raconte l'histoire d'une jeune femme qui entreprend un voyage sur les terres d'Obaba. Elle emporte avec elle une petite caméra vidéo avec laquelle elle veut saisir la réalité de ce monde et de ses habitants. Goya au meilleur son. Obaba est le nom d'un village pyrénéen fictif inspiré de lieux comme Uztárroz, Ochagavía et Roncal, où se déroule la vie de ses habitants avec un clin d'œil aux traditions passées. Accédez à la bande-annonce
 
Saragüeta (Vallée d'Arce) : Petit village pyrénéen constitué d'une poignée de fermes disposées autour de la place et d'une fontaine à deux jets alimentée par les sources des alentours. Proche d'Orreaga/Roncevaux et de la Forêt d'Irati, il fait partie de la vallée d'Arce. 
 
     « Silence brisé » (2001) : Le réalisateur Montxo Armendáriz nous présente une histoire d'amour et de maquisards dans l'après-guerre civile espagnole. Les principaux rôles sont tenus par Lucía Jiménez, Juan Diego Botto, Mercedes Sampietro et Álvaro de Luna. Pour le tournage, 200 personnes ont été réunies dans le petit village de Saragüeta pendant 2 mois. Le film comprend des scènes tournées à Orbaitzeta et dans la vallée d'Arce. La place de Saragüeta, qui alors n'était pas goudronnée, apparaît fidèlement reflétée quand l'héroïne arrive au village et retrouve ses amis d'enfance. Accédez à la bande-annonce.
 
Ochagavía : Situé au nord de la vallée de Salazar près de l'impressionnante Forêt d'Irati, ce village est l'un des plus pittoresques des Pyrénées navarraises. Son charme réside dans son pont médiéval, ses ruelles pavées et ses maisons soignées qui bordent les rives de l'Anduña.
 
     « Secrets du cœur »(1997) : Réalisateur : Montxo Armendáriz. Principaux rôles : Carmelo Gómez, Andoni Erburu, Charo López et Silvia Munt. Une histoire de peur et de fascination vécue à travers le regard d'un enfant de 9 ans. Récompensée avec 1 Ange bleu, 4 Goyas et 1 Prix Ondas. Certaines scènes ont été tournées à Ochagavía, par exemple lorsque les deux frères retrouvent leur mère qui les attendait impatiemment, ainsi qu'à Pampelune et à Uztárroz. Accédez à la bande-annonce.
 
Parc naturel d'Urbasa-Andía : Les vertes et profondes hêtraies sont les protagonistes de cet espace protégé qui surplombe la vallée des Améscoas en formant un impressionnant mirador naturel sur le cirque de la source de l'Urederra.
 
     « Tasio » (1984) : Le réalisateur navarrais Montxo Armendáriz retrace dans ce film l'évolution de la vie rurale dans un petit village navarrais de la sierra d'Urbasa à travers l'enfance du fils d'un charbonnier. La scène centrale du film autour de la meule à charbon a été tournée au Mont Limitaciones des Amescoas. Les autres meules qui apparaissent dans le film ont été reconstituées dans la vallée de Lana. Accédez à la bande-annonce.
 
      « Patton » (1970) : Biopic sur le général américain George S. Patton qui, après avoir vaincu le maréchal allemand Rommel en Afrique du Nord, conduisit ses troupes à travers l'Europe. Un film récompensé avec 7 Oscars, 1 Globe d'or et 1 BAFTA. Plusieurs batailles ont été reconstituées à Urbasa-Andía. Accédez à la bande-annonce.
 
     « Cromwell » (1970) : Angleterre, XVIIe siècle. Oliver Cromwell lutte contre la corruption et le catholicisme. Film primé avec l'Oscar des meilleurs costumes. Quelques scènes ont pour cadre le pâturage de Txinturte à Urbasa et le Mont Limitaciones. Accédez à la bande-annonce.
 
Artajona : Bourg du centre de la Navarre connu pour son impressionnante forteresse du XIe siècle qui domine le village et appelée « El Cerco ». De cet ensemble médiéval, nous pouvons voir les tours crénelées reliées par le chemin de ronde et l'église fortifiée San Saturnino, solide et imposante construction du XIIIe siècle classée monument historique.
 
     « La Rose et la Flèche » (1976) : Déçus par les années perdues dans leurs combats comme croisés en Terre Sainte, Robin des Bois (Sean Connery) et son ami Petit Jean reviennent en Angleterre. Entretemps, Dame Marianne (Audrey Hepburn) est entrée au couvent. Leurs retrouvailles sont inévitables, mais rien n'est plus comme avant. Urbasa sert d'arrière-plan à plusieurs scènes, mais c'est la forteresse d'Artajona qui accueille un duel où Sean Connery fait preuve de ses talents à l'épée et où Audrey Hepburn guide le charriot qui les emporte dans leur fuite, en laissant derrière eux les tours médiévales d'Artajona. Accédez à la bande-annonce.
 
Sierra d'Aralar : Une montagne de pâturages, dolmens et hêtraies aux couleurs infinies, présidée par le sanctuaire roman de San Miguel de Aralar. Percé jusqu'au plus profond comme un gruyère, le massif d'Aralar cache des trésors naturels comme la grotte de Mendukilo ou la source de l'Iribas.
 
     « Falstaff » (1965): Angleterre. Guerre de Cent Ans (XIVe et XVe s.). Le scénario, refonte de plusieurs pièces de Shakespeare, traite de l'amitié, de la trahison et du pouvoir autour de trois personnages, le roi Henri IV, son fils et le chevalier Falstaff, rôle tenu le propre Orson Welles, réalisateur du film. Les lieux de tournage ont été Lesaka, une vieille ferme de Lekunberri et une forêt enneigée de la Sierra d'Aralar où se promène le héros. Accédez à la bande-annonce
[+ voir fiche complète]

Le saviez-vous...?

Trois festivals de cinéma se déroulent en Navarre :
. Navarra Tierra de cine: cette manifestation a pour but de faire connaître la région par le biais de courts-métrages tournés dans ses plus beaux sites. 

. Festival international Punto de Vista : un festival de documentaires qui attire des productions des quatre coins de la planète avec leurs différentes manières d'appréhender la réalité d'un point de vue indépendant.

. Festival de Cinéma de Pamplona: concours international de courts-métrages, longs-métrages et documentaires sur l'éducation, les loisirs et l'accessibilité qui vise également à encourager les jeunes cinéastes locaux.
. Festival de Cinéma Opera Prima Ciudad de Tudela :  concours de longs-métrages nationaux qui vise à faire connaître et à récompenser le premier film de nouveaux auteurs espagnols tourné au cours de l'année.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques