Circuits

Vallée de Baztan et Pyrénées-Atlantiques pour les personnes atteintes d'un handicap visuel

Cueva de Zugarramurdi. Nous vous proposons une escapade dans la vallée de Baztan et les terres mythiques des Pyrénées-Atlantiques navarraises, où nature, légendes et magie transmettent des sensations incroyables. À Zugarramurdi nous allons pénétrer dans le monde de la sorcellerie et à Urdazubi/Urdax dans le royaume souterrain de ses grottes. Nous visiterons la forêt du Señorío de Bertiz, son surprenant Jardin Botanique et la Voie Verte de la Bidassoa. Nous pourrons caresser les sculptures en bois du Musée Santxotena d'Arizkun, parcourir  les décors du grand succès littéraire de La Trilogie du Baztan de Dolores Redondo et visiter le moulin de Zubieta. Suivez-nous. Vous allez avoir besoin d'un bâton et de bottes de trecking.

Le saviez-vous...?

C'est à Elizondo que se déroule la trame de la trilogie de Dolores Redondo, grand succès littéraire, et la Grotte de Zugarramurdi  a accueilli le tournage du film « Les sorcières de Zugarramurdi », récompensé de 8 Goyas.

Cueva de Zugarramurdi.
Cueva de Zugarramurdi.
Señorío de Bertiz.
Señorío de Bertiz.
Museo Santxotena. Arizkun
Museo Santxotena. Arizkun
Cueva de Ikaburua. Urdazubi/Urdax
Cueva de Ikaburua. Urdazubi/Urdax
Recogiendo harina
Recogiendo harina
Trilogía del Baztan. Dolores Redondo
Trilogía del Baztan. Dolores Redondo
Vía verde del Bidasoa
Vía verde del Bidasoa
Baztan
Baztan

Vallée de Baztan et Pyrénées-Atlantiques pour les personnes atteintes d'un handicap visuel

Vendredi matin

Zugarramurdi

Nous partons de la célèbre localité de Zugarramurdi. Nous vous conseillons de réserver une visite guidée au Musée des sorcières, une heure au cours de laquelle vous pourrez découvrir l’histoire et les légendes d’une zone au passé aussi incroyable que ténébreux. Prévenez de votre handicap visuel, les guides du musée vous laisseront toucher certains objets surprenants comme la tête de bélier. Les audiovisuels vous aideront à méditer sur la façon dont l’être humain a poursuivi et puni tout ce qui est différent et inconnu. En écoutant les interactifs vous découvrirez les personnes qui ont été prises pour des sorcières et condamnées au bûcher, beaucoup d’entre elles des fillettes.


Dans la grotte où l’on raconte que les sabbats avaient lieu, vous entendrez le « Ruisseau de l’Enfer », qui traverse la forêt et la montagne. Un lieu magique et envoûtant.
À Zugarramurdi vous avez à votre disposition un large éventail de restaurants pour souffler un peu et reprendre des forces.  Consultez l’offre ici.

Vendredi après-midi

Randonnée et Cuevas de Urdazubi/Urdax

Si vous aimez la randonnée, après la matinée de sorcellerie et l’expérience gastronomique, nous vous proposons d’emprunter, avec vos accompagnateurs, le sentier qui relie Zugarramurdi et Urdazubi/Urdax, appelé route des Grottes, des Contrebandiers ou du Pottoka Bleu. De temps en temps il passe sur des routes mais la plupart du temps il traverse un sentier caillouteux.  Il ne présente pas de difficulté mais il vaut mieux être habitué à marcher sur ce genre de terrain irrégulier.  Chaussez vos bottes et profitez de la musique du bétail et des ruisseaux aux eaux sautillantes.  Prévoyez une heure aller et une heure retour. À l'arrivée vous attend le village d’Urdazubi/Urdax. Nous vous conseillons une visite guidée à la Grotte d’Ikaburu pour découvrir un véritable royaume souterrain. Si vous prévenez de votre handicap visuel, l’équipe de guides vous montrera quelques stalagmites que vous pourrez toucher (ceci n’est pas permis aux autres visiteurs).  L’eau qui tombe du plafond lorsque vous la touchez est une expérience unique.  Cela fait 14.000 ans que la rivière Urtxuma creuse le gouffre où vous pouvez circuler sans danger : appuyés sur la rampe en corde de l’escalier et baissés à certains passages.  Des audios se déclenchent automatiquement au passage du groupe et les guides les complètent avec leurs explications.  Si vous devez revenir à pied à Zugarramurdi, prévoyez les heures de soleil.

Samedi matin

Parque natural del Señorío de Bertiz

Pour commencer la journée, pénétrez dans la mystérieuse et luxuriante forêt du Señorío de Bertiz. À l’entrée, à côté du jardin botanique, vous trouverez des informations sur les différentes routes que vous pouvez emprunter à travers cette exubérante hêtraie mixte.  Les sols sont faciles si vous êtes un tant soit peu habitué à faire de la randonnée.  Vous pouvez choisir votre route en fonction de l’envie de marcher que vous avez.  Nous vous recommandons le « Soupir » : cette promenade de deux heures vous fera sentir le silence habité de sons magiques.  Vous devrez franchir quelques petits ruisseaux absolument anodins.  Si vous êtes un randonneur chevronné, empruntez la « Plazazelai » : 4 heures de marche vous attendent. Cette dernière est plus large et le sol y est plus uniforme, deux ponts traversent les eaux chantantes de ruisseaux.  Si vous vous concentrez, les eaux cristallines vous feront parvenir le chant des lamies, les sirènes mythiques qui se coiffent avec des peignes en or.  Dans le jardin botanique il y a des guides en braille et une vidéo qui raconte l’histoire de cette forêt et du domaine. Une force magique vous poussera à entourer de vos bras l’énorme séquoia qui se trouve là.
Il est temps de manger, ici vous trouverez les restaurants des alentours du parc. Choisissez celui qui vous convient le mieux.

Samedi après-midi

Museo Santxotena y Vía Verde del Bidasoa

L’après-midi nous vous conseillons de caresser de l’art, une activité apaisante, pleine de sensations.  Laissez vos mains glisser sur les sculptures en bois du Musée  Santxotena exposées sur le terrain magique qui abrite les neuf bergeries du musée de l’artiste. Vous pourrez profiter de l’art le plus sensuel et découvrir le passé d’un peuple d’artisans : les Cagots. Vous avez un guide interprétatif en braille, vous pouvez vous déplacer sur tout le parcours de manière autonome grâce aux changements de texture du sol et écouter les audiovisuels. Quelque 90 minutes de sensations tactiles.
Parcourir certains tronçons de la Voie Verte de la Bidasoa avec vos amis peut s’avérer une autre activité tranquille pour l’après-midi.  Par exemple, celui qui commence à Oieregi, à côté du Señorío de Bertiz, et va jusqu’à la charmante place de Legasa, entourée d’énormes maisons.  Ensuite, bordé d’arbres touffus, il rejoint la rivière Bidassoa jusqu’à Doneztebe/Santesteban. Ce tronçon présente quelques dénivelés non adaptés aux fauteuils roulants mais confortables pour la marche à pied.  À partir de Doneztebe la voie devient plus plate et tout aussi agréable.

Dimanche matin

Molino de Zubieta

À environ 15 km du Señorío de Bertiz se trouve Zubieta, une localité aux rues dallées et aux fermes nobles, arrosée par la rivière Ezcurra. La force de l’eau fait battre le cœur de son moulin, Zubietako Errota ou Moulin de Zubieta. Grâce à la mouture on obtient la farine de maïs pour l’élaboration des traditionnels taloak de la localité.   Edorta, le meunier, vous fera une démonstration de son métier.  L’odeur de maïs, le chant de l’eau et le son des engrenages du moulin font de l'expérience une véritable fête pour les sens.  On dit qu’un meunier pourrait être aveugle car le rouage de la machine ne peut être perçu que par le son qu’il produit.  Ne manquez pas de sentir le toucher doux et soyeux de la farine lorsqu’elle glisse sur vos mains.  En outre, à travers l’audiovisuel qui est diffusé au premier étage, vous pourrez découvrir le carnaval de cette localité, profondément enraciné dans le passé. 
Il est recommandé de faire une pause en route pour manger.

Dimanche après-midi

Elizondo

Avant de quitter cette vallée nous vous conseillons de visiter les décors d’Elizondo que parcourt l’inspecteur de police, Amaia Salazar, dans les romans de la Trilogie du Baztan de Dolores Redondo. Une visite guidée d’environ trois heures vous permettra d’écouter, lus par les guides, les passages où sont décrits les endroits où vous vous trouvez et sentir la magie de la capitale de la vallée, la rumeur de la rivière et le calme de son cimetière. Vous pourrez déguster les délicieux Txantxigorris ou toucher, du bout des doigts, l’ange en pierre qui orne l’une des tombes du cimetière.