Organisez votre voyage

Palais Jauregia d'Irurita

Châteaux/Palais

Météo


Sur la Route des Châteaux et des Forteresses de Navarre, le Palais Jauregia, également connu sous le nom de Jauregizuria, se dresse au cœur d'Irurita petit village pyrénéen de la vallée de Baztan. Entièrement bâti en pierre, il a conservé plusieurs fenêtres d'époque. Il s'agit d'un des nombreux manoirs ou palacios de Cabo de armería construits dans le royaume de Navarre entre la fin du XIVe et le début du XVe et l'une des 8 maisons-tours nobles que conserve encore la vallée.
 

L'atmosphère et l'allure du bâtiment sont caractéristiques de l'habitat des grandes familles de la vallée de Baztan. Le premier noyau, la tour, abritait le bétail au rez-de-chaussée et les propriétaires au premier étage, tandis que le deuxième étage était alloué aux fonctions de vigie et défense du territoire.

Élément caractéristique des façades, les palais du Baztan arborent un blason qui est le reflet du statut social de ses occupants. Et même si les maisons ont pu changer de mains au fil des siècles, leur nom est resté inchangé. En 1437, Jauregia était entre les mains de Pedro Periz et il est resté depuis dans la même famille.

Au XVIIIe siècle toute la région connaît une profonde transformation économique et sociale. Ces manoirs perdent leur caractère militaire pour devenir, grâce à l'argent rapporté par les indianos, des demeures plus élégantes pour les fils de famille qui occupent les charges officielles au sein de la vallée. Dans le sillage de ces changements, Jauregia fut agrandi avec un petit bâtiment baroque mitoyen.

A l'intérieur, le visiteur remarquera un des côtés de la tour, en partie caché pour construire le bâtiment contigu. La visite guidée est un voyage dans le temps qui s'appuie sur les souvenirs de famille et le mobilier des différentes pièces. Parmi les éléments les plus curieux, signalons une chambre baroque qui conserve le lit de la tante Maria Pilar — un objet rare car ces lits étaient brûlés si leur propriétaire décédait d'une longue maladie — /em> ; un secrétaire asturien-léonais du XVIIe en bois de buis ; le berceau de l'arrière-grand-père avec un hochet sonnaille d'époque ; et divers documents de grande valeur puisqu'ils devaient prouver la pureté du sang chrétien et l'appartenance à la lignée royale de la famille.

[+ voir fiche complète]

Emplacement

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques