Organisez votre voyage

Église de la Natividad de Garísoain

Églises et Ermites

Multimedia

Météo


Dans un cadre d'une beauté rare, au cœur de la vallée de Guesálaz, à 21 km. d'Estella-Lizarra et non loin du lac d'Alloz, se dresse l'une des plus ravissantes églises romanes de la zone. Bien que construite au XIIe siècle, son aspect actuel résulte des rénovations - dans le style gothique tardif - dont elle fit l'objet au XVIe siècle, après un incendie fortuit qui n'épargna que les murs de l'ancienne nef, le portail et l'abside. Et comme celui-ci ne s'accordait pas avec le nouvel aspect de l'église, il fut remplacé par un chevet polygonal. La tour en forme de prisme et la sacristie, les deux sur plan rectangulaire, datent également de cette époque.

Mais cette église est particulièrement remarquable parce qu'elle abrite un magnifique musée consacré à Bernabé Imberto, brillant élève du maître italianisant Juan de Anchieta et meilleur sculpteur sur bois navarrais du XVIe siècle. En effet, les cinq retables ornant l'intérieur de la chapelle sont son chef-d'œuvre. Don Juan de Guíndano, venu un jour en visite au village et voyant les 5 tables d'autel vides et appuyées contre les murs, trouva l'ensemble si froid qu'il demanda Bernabé de faire ce qu'il savait le mieux. Ce dernier conçut 5 retables de différentes tailles, mais respectant tous des critères similaires de verticalité et de dynamisme, bien que la sculpture ne soit pas uniforme. Très raffiné et original, le grand retable, une composition à trois corps, illustre la Nativité de la Vierge ; les 4 restants sont dédiés à des saints qui avaient leur propre chapelle dans les environs du village : sainte Catherine, saint Ildephonse, saint Christophe et saint Cyr qui, en tant que marqueur de sites préhistoriques, conserve un autel romain à côté de sa chapelle.

Les travaux de restauration et de décoration de l'église n'auraient pas pu être entrepris sans l'aide des habitants. Ce sont eux qui pendant deux siècles ont apporté des sommes considérables pour payer les tailleurs de pierres, les sculpteurs et les peintres. Outre ces obligations, ils avaient également des droits comme celui de patronage, qui leur permettait de soumettre aux autorités ecclésiastiques le nom de l'abbé et de ses bénéficiaires.

Les habitants de Garísoain tenaient tellement à leur église que certains voulurent même être enterrés entre ses murs. Ainsi, en 1598, le Visiteur épiscopal fit réserver 5 rangées de 8 tombes pour que les 36 habitants puissent, moyennant paiement, être enterrés dans l'église. On sait que 16 personnes payèrent le montant indiqué à l'époque et que leur dépouille repose donc à l'abri de la Nativité de Garísoain.

Pour connaître cette église, rien de tel qu'une visite guidéequi comprend également la visite del'église San Román de Arzoz, toute proche, couronnée d'une tapa et un verre de cidre.

Emplacement

Horaire

Todo el año: acceso mediante visita guiada concertada. **Misa: domingos, a las 11:00.

Visite guidée

Description: además de la visita guiada, existe la posibilidad de degustar un pincho de tortilla de bacalao y sidra de la sidrería Etxesakan.

Prix visite: 2€. Visita a la iglesia con degustación de pincho y sidra, 4€.

Entreprise gérante : Tierras de Irantzu-Irantzuko Lurrak, 646 185 264 - 620 581 343.

Horaire - Todo el año: concertar con antelación.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.