Organisez votre voyage

Manufacture d?armes d?Eugi

Vestiges archéologiques

Multimedia

Fabrica de armas de Eugi
Carbonera. Fabrica de armas de Eugi

Météo

PUENTE DE DICIEMBRE

Días 6, 8 y 10 de diciembre, a las 10:30, visita guiada gratuita.

Fabrica de armas de Eugi
Les ruines de la manufacture d?armes d?Eugi émergent entre les hêtres de la forêt du Quinto Real à 8,5 km d?Eugi et 9 km de la France, au col pyrénéen d?Urkiaga. Un ensemble monumental de 10 000 m2, comprenant l?ancien village qui abritait jadis 500 habitants. Seule la structure témoigne de la splendeur affichée au XVIIIe. Les arcades sur l?Arga sont les restes les mieux préservés.

Pour tout savoir sur l'histoire de cette Manufacture d?Armes Royale et le passé armurier d?Eugi, visitez le centre historique de référence de la localité.forêt du Quinto Real à 8,5 km d?Eugi et 9 km de la France, au col pyrénéen d?Urkiaga. Un ensemble monumental de 10 000 m2, comprenant l?ancien village qui abritait jadis 500 habitants. Seule la structure témoigne de la splendeur affichée au XVIIIe. Les arcades sur l?Arga sont les restes les mieux préservés.

Pour tout savoir sur l'histoire de cette Manufacture d?Armes Royale et le passé armurier d?Eugi, visitez le

Stratégiquement située, à proximité de la frontière française et d'abondantes ressources naturelles, lamanufacture d?armes royale d?Eugi est bâtie en 1766 au lieu-dit Olaberri, à flanc de montagne. Elle sera opérationnelle jusqu'en 1794, date à laquelle elle est rasée par les Français lors de la guerre de la Convention. On y produisait essentiellement des boulets à canon et des armes légères en fer. Pendant la période d?activité de la manufacture, quelque cinq cent personnes habitaient dans le village annexe qui fut créé. Il y avait une école, un dispensaire et même une chapelle.

Si cette industrie pionnière joua un rôle clé pour la Couronne au dix-huitième siècle, le passé armurier d?Eugi remonte à plus longtemps puisque trois forges semblent y avoir existé. Quand les ressources en bois s?épuisaient, une forge fermait et une autre était créée plus loin.

Entre le XVe et XVIIe siècle, il y en avait une dans la zone d?Olaondo, en amont de l?actuel barrage, qui a ensuite été transférée à Olazabal, 4 km plus haut, là où se trouve aujourd'hui le carrefour vers Irurita en venant du col d?Urkiaga. Philippe II l?acheta en 1536 et y fit venir des armuriers d?élite milanais. Des casques, des armures, des bombes en fonte, des grenades et des munitions de différents calibres y étaient notamment fabriqués. -Nombre de ces armes et certaines de ses productions les plus curieuses telles que les armures d?enfant de Philippe III et de Philippe IV, considérées parmi les meilleures au monde, sont aujourd'hui exposées au Musée de l'Armurerie de Madrid-.

Aujourd'hui, les ruines de l?Armurerie Royale d?Eugi conservent l'essentiel de sa structure et il est possible d?admirer quelques arcs et murs envahis de broussaille, à l'ombre des hêtres du Quinto Real. Bien qu?elle soit moins connue que celle d?Orbaizeta, il s?agit aussi d?un important exemplaire d'archéologie industrielle du XVIIIe siècle.
[+ voir fiche complète]

Emplacement

Horaire

Todo el año: acceso libre. Existen paneles informativos en las instalaciones.

PRIX

Observations: entrada gratuita.

Visite guidée

Entreprise gérante : Centro de Referencia Histórica de Eugi "Olondo" 948 198 222 - 628 059 918, centrolondoeugi@gmail.com

Horaire - Todo el año: para grupos de al menos 12 personas y concertando con antelación. Precio, 3€.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques

  • Localité EUGI
  • Zone Les Pyrénées
  • Ouvrage ou lieu protégé Bien de Interés Cultural
  • Visite guidée Visite guidée