Organisez votre voyage

La vallée de Lana et ses meules à charbon

Vallées

Multimedia

Carbonera en Viloria. Valle de Lana
Ulibarri. Valle de Lana
Viloria. Valle de Lana
Carbonera de Lana

Météo

Carbonera en Viloria. Valle de Lana
La vallée de Lana se trouve dans la Navarre Moyenne occidentale, à 72 km de Pampelune. Par son isolement géographique et ses hivers rigoureux, elle est surnommée la Russie navarraise. Il s'agit d'une des vallées les plus retirées et méconnues de la région, où l'on dirait que le temps s'est arrêté. À l'abri de la crête calcaire de la sierra de Lokiz, en toile de fond, la vallée de Lana est formée de cinq petits villages recroquevillés autour de leurs églises : Viloria, Narcué, Ulibarri, Galbarra et Gastiain. Pour une découverte des recoins de Lana, rien de tel qu'une balade au départ d'un de ces villages.

Le visiteur pénètre dans la vallée par Galbarra, son chef-lieu. De là, il est possible de continuer vers Ullibarri. Plein de charme, ce village présente un ensemble soigné de maisons en pierre et un ancien lavoir. Mais Viloria est sans doute le lieu le plus célèbre, car c'est ici que le tournage du film Tasio de Montxo Armendáriz s'est déroulé. Un long-métrage décrivant la vie des charbonniers qui passaient autrefois de longs mois en montagne. Et ce n'est pas par hasard que le réalisateur a choisi Viloria mais parce que ce vieux métier reste ici vivant ; le charbon végétal y est encore produit à la façon traditionnelle. En effet, chaque été, à « las eras »(à la sortie du village) les charbonnières dégagent à nouveau de la fumée. En août, une journée à thème rend hommage à ce métier.

Si cette pratique fut habituelle dans les vallées pyrénéennes et dans le parc naturel d'Urbasa-Andía jusqu'à la moitié du XXe siècle, la vallée de Lana est le dernier réduit dans lequel elle existe encore. Le procédé est resté inchangé depuis des siècles. Tout commence par le ramassage du bois et se termine avec la vente du charbon. Autrefois destiné à approvisionner les aciéries, le charbon végétal est maintenant essentiellement vendu aux restaurants spécialisés dans les grillades. Par ailleurs, actuellement le charbonnage se fait au village même et non plus en montagne. Les cabanes des charbonniers ont été abandonnées et le régime de ceux-ci est un peu plus varié, car autrefois ils ne mangeaient que des fèves. Comme ils ont l'habitude de le rappeler, « on mangeait des fèves matin, midi et soir ».

Le secret pour obtenir du charbon végétal consiste à faire chauffer le bois en évitant qu'il s'enflamme et se transforme en cendres. Le chêne vert est le bois plus employé, en raison de sa qualité. Pour faire une meule à charbon les bûches sont disposées en formant une circonférence sur une couche de terre : les plus grosses à la base et les plus minces en haut, en laissant un trou au centre fermé par un chapeau de paille, de feuilles ou de terre. On y met ensuite le feu à l'intérieur pour que le bois se consume progressivement. Plus le diamètre de la meule à charbon est grand et plus de temps elle met à cuire. La couleur de la fumée et de la terre brûlée indique le moment optimum de la cuisson. Il faut alors laisser refroidir la meule quelques jours puis la défaire et récupérer les bûches transformées en charbon. Un spectacle incomparable qui fait de la vallée de Lana un endroit différent, unique.
[+ voir fiche complète]

Emplacement

Visite guidée

Entreprise gérante :

Remarques

El verano es la época de las carboneras.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.