Organisez votre voyage

Monument à l'Encierro

Chemin de Compostelle
Sculpture

Multimedia

Monumento al Encierro de Pamplona (2007)
Monumento al Encierro
Monumento al Encierro

Météo

Monumento al Encierro de Pamplona (2007)
Quand un instant fugace devient impérissable, toute l'intensité qui explique sa valeur est préservée. C'est cette idée qui a inspiré le sculpteur basque Rafael Huerta pour créer ce groupe sculptural consacré à l'Encierro.

L'oeuvre a gelé un instant de la course devant les taureaux, dans une virtuosité audacieuse et un bel équilibre de forces qui laissent percer l'angoisse permanente et le courage.

Le paradoxe du « dynamisme figé » s'affiche sous vos yeux : les taureaux semblent prêts à quitter leur habit de bronze pour parcourir à nouveau les rues de Pamplona derrière les courageux avant de reprendre leur vêture perpétuelle.

Le monument à l'encierro est une sculpture en bronze patiné installée avenue de Roncesvalles, face aux emblématiques Arènes de Pamplona.

Voici le résultat d'un agrandissement de l'ancien monument réalisé en 1994 par le sculpteur originaire de Bilbao Rafael Huerta Celaya. De onze mètres de long et quatre de large, la sculpture actuelle conçue par le même auteur est une oeuvre d'une harmonie et d'une qualité rares.

Un monument impressionnant qui rend hommage au mythique encierro de Pamplona. Magnifique de réalisme, il représente l'un des moments les plus angoissants pour les coureurs, quand ils sentent le souffle des taureaux derrière eux. 11 jeunes gens, dans une course frénétique, tentent de conduire le troupeau formé de 6 taureaux et 3 sonnaillers.

Le dynamisme des coureurs est superbement rendu. Certains, tombés par terre, espèrent ne pas être piétinés par les sonnaillers qui les frôlent sans s'arrêter. Rafael Huerta a réussi à créer une oeuvre qui allie équilibre et mouvement par la compensation des volumes vers les deux côtés des points d'appui.

Pour un aperçu complet de la sculpture, prenez le temps d'en faire le tour. À travers leur pose et leur gestuelle, tous les coureurs transmettent l'émotion vécue chaque matin pendant les fêtes de San Fermín. Angoisse, courage des coureurs et puissance des bêtes reflètent l'intensité d'une lutte permanente. Un très belle scène qui a tout pour vous séduire.

Très attaché à Pamplona depuis sa première visite, il y a bien longtemps, Rafael Huerta a voulu que tous ceux qui regardent son oeuvre ressentent ce que l'encierro éveille chez lui. Car il s'agit pour lui d'une source d'inspiration esthétique, mais aussi d'un moment qui suscite un tourbillon d'émotions.

L'encierro

L'encierro, événement central des Sanfermines, transforme ces fêtes en un spectacle inimaginable ailleurs. Il est le résultat d'une nécessité : conduire les taureaux de la zone extra-muros de la ville jusqu'aux arènes. Comme les jeunes avaient pris l'habitude de sauter dans le parcours pour courir devant les bêtes, l'encierro a fini par être incorporé au programme.

Tous les jours, du 7 au 14 juillet, il commence aux corrals de Santo Domingo lorsque l'horloge de l'église San Cernin marque huit heures piles du matin. Il s'agit du seul moment de la journée où la fête semble se suspendre. La tension gagne les assistants au fur et à mesure que s'approche le moment où les taureaux vont être lancés.

Après deux fusées d'avertissement, les bêtes sortent en troupeau pour parcourir, derrière les coureurs, 825 mètres en trois ou quatre minutes. Mais à certains moments exceptionnels, la course peut se prolonger si un taureau rétif se sépare du troupeau. Rapidité, chaos et une explosion de sensations, tout culmine aux Arènes. À partir de là, dans une atmosphère de nouveau détendue, la fête se poursuit.
[+ voir fiche complète]

Emplacement

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques

  • Localité PAMPLONA ( 31002 )
  • Zone Le bassin de Pampelune
  • Adresse Avenida Roncesvalles
  • Liens utiles
  • Style Contemporain
  • Ouvrage ou lieu protégé gratuito.