Organisez votre voyage

San Gregorio Ostiense

Églises et Ermites

Multimedia

Reliquia de San Gregorio Ostiense
Basílica de San Gregorio Ostiense

Météo

Reliquia de San Gregorio Ostiense
Près du Chemin de Compostelle qui va d'Estella-Lizarra à Los Arcos se dresse la Basilique San Gregorio Ostiense, l'un des ensembles baroques les plus remarquables de la Navarre. Construite en l'honneur de saint Grégoire, évêque d'Ostie, sa majestueuse présence sur une colline surprend, tout comme son portail, d'une extrême richesse et profusion ornementale.

L'intérieur du temple est magnifié par la coupole, de laquelle tombe un flot de lumière qui fait du transept un espace spectaculaire, presque théâtral, caractéristique de l'esthétique baroque.

Avez-vous un jour réfléchi à l'origine de cette expression espagnole « Marcher plus que la tête de saint Grégoire » ? Vous allez bientôt la découvrir.

La Basilique San Gregorio Ostiense est bâtie sur une colline, au-dessus du village de Sorlada, à 20 kilomètres au Sud-Ouest d'Estella-Lizarra dans la Zone Moyenne de Navarre. Cette position offre une vue privilégiée sur la région environnante, c'est-à-dire les villages des vallées de La Berrueza et Valdega et sur les sommets de Codés, Lokiz, Andía, Monjardín et Montejurra.

Saint Grégoire a probablement été l'un des premiers pèlerins à Saint-Jacques de Compostelle. Envoyé au royaume de Pampelune dans les dernières années de sa vie par le pape Benoît IX, en véritable visionnaire du Chemin, il se consacra corps et âme à la construction de ponts comme ceux de La Calzada et Burgos. C'est aussi ce cardinal et évêque d'Ostie qui ordonna prêtre Santo Domingo de la Calzada.

Même si l'église primitive fut bâtie après la découverte du sépulcre du saint, au XIIIe siècle, les remaniements ultérieurs ont donné lieu à un temple aux proportions extraordinaires. L'actuelle basilique est un monument construit à la fin du XVIIe et pendant une bonne partie du XVIIIe. La nef, le portail et la tour appartiennent à la première phase. Le transept et le chevet, avec la niche, de style rococo, sont du dernier quart du XVIIIe. Et enfin, vers 1831, la décoration de la nef fut reprise en style néoclassique et le chœur surélevé.

L'extérieur présente de solides murs en pierre de taille, avec contreforts du côté de l'Évangile, accompagnés d'intéressants jeux de volumes. Mais c'est le spectaculaire portail, ouvert sur le mur de l'Épître, qui retient l'attention. Premier ouvrage baroque de la basilique, il s'inspire du portail voisin de Santa María de Viana.

De structure absidiale, il présente deux corps de colonnes torses et s'achève en hauteur en quart de sphère. L'abondante décoration qui recouvre l'architecture confère à l'ensemble une grande richesse et monumentalité, faisant du portail un grand retable en pierre. Les niches du premier corps abritent les statues de saint Pierre et saint Paul, et la niche centrale du second celle de San Gregorio Ostiense, encadrée de reliefs relatant des épisodes de la vie du saint.

À l'intérieur du temple, les peintures murales relatent l'action de San Gregorio contre une invasion d'insectes survenue dans la région au XIe siècle. Mais son élément le plus remarquable est le chevet trilobé et sa monumentale coupole octogonale de style rococo qui couronne le transept et éclaire l'ensemble d'une lumière théâtrale.

La raison d'être du sanctuaire de San Gregorio Ostiense est la relique du saint, son crâne, qui est conservé sous un revêtement d'argent ouvragé. La légende raconte comment saint Grégoire, moine bénédictin du XIe siècle, délivra la Navarre d'une invasion de sauterelles qui la ravageait. Enterré dans la basilique, le personnage est vite devenu un saint protecteur contre les sauterelles, les pucerons et autres insectes. Il existe ainsi depuis longtemps la tradition de promener la relique dans les villages et d'y verser de l'eau pour en asperger les champs et assurer une bonne récolte. D'où l'expression populaire « Marcher plus que la tête de saint Grégoire ».

Au mois de mai, les habitants des villages de la Valdega et de Los Arcos se rendent en procession tous les dimanches au sanctuaire, puis organisent des repas champêtres.

Les monolithes de San Gregorio

Le beau paysage environnant réserve au visiteur, à la fois tout près et à l'écart de la basilique, de surprenants monuments naturels. Il s'agit d'impressionnantes tours de pierre éparpillées dans la colline qui rappellent les mystérieuses statues de Rapa Nui (île de Pâques).

Le monolithe le plus remarquable se dresse à un kilomètre du temple, derrière une esplanade accessible en suivant pendant 5 minutes le sentier qui part du parking de la basilique. D'origine inconnue, il semble l'ébauche d'une œuvre inachevée, maladroitement travaillée par la main de l'homme, car il est difficile de croire que cette masse d'environ 20 mètres de haut soit l'œuvre de la nature.



[+ voir fiche complète]

Emplacement

Horaire

Otoño: sábados, de 10:30 a 13:30 y de 16:00 a 19:00. Fuera de este horario, contactar con el Presidente de la Cofradía de San Gregorio Ostiense, José Luis (608 967 554).

Invierno: sábados, de 10:30 a 13:30 y de 16:00 a 19:00. Fuera de este horario, contactar con el Presidente de la Cofradía de San Gregorio Ostiense, José Luis 608 967 554.

PRIX

Observations: se acepta la voluntad.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.