Organisez votre voyage

Église de San Saturnino

Églises et Ermites

Multimedia

Iglesia San Cernin - San Saturnino
Interior iglesia San Cernin - San Saturnino

Météo

Iglesia San Cernin - San Saturnino
L'église de San Cernin ou de San Saturnino, patron de Pamplona, datée du XIIIe s., ne faisait pas seulement office de centre religieux du bourg. Ses deux hautes tours, traçant dans le ciel une silhouette caractéristique et emblématique de la ville, et ses murs puissants, évoquent une autre époque où sa fonction était bien différente.

En effet, c'était une véritable forteresse militaire, au rôle défensif face aux fréquentes batailles que se livraient les habitants des différents bourgs au Moyen-Âge. Située dans la ville médiévale, entre l'Hôtel de Ville et le Musée de Navarre, l'église est facilement reconnaissable grâce au grand porche qui en abrite l'entrée.

À l'intérieur, le visiteur trouve une magnifique église à une seule nef, très vaste. N'oubliez pas de faire une pause dans la Chapelle de la Virgen del Camino, Dame et Reine de la ville, de style baroque.

À la sortie, regardez par terre, vous y trouverez le « petit puits » dans lequel San Saturnino baptisa les premiers chrétiens, entre lesquels se trouvait celui qui deviendrait évêque de Pamplona, San Fermín.

Une fois dehors, regardez vers le haut, sur la tour sud, il s'y trouve le populaire gallico (le coq) et l'horloge qui annonce ponctuellement le début de chaque encierro pendant les fêtes de San Fermín.

L'église de San Cernin ou San Saturnino, il y a peu de temps encore, auberge de pèlerins sur la route de Compostelle, a probablement été édifiée sur les restes d'un temple romain, dans la vieille rue des Bolserías, voie principale du XIIe au XIVe siècles. Sa façade principale donne sur la rue San Saturnino, tout près de l'Hôtel de Ville.

On y admire le grand porche surmonté d'arcs en ogive et de voûtes en arcs tiercerons. De chaque côté de l'entrée, deux statues représentent saint Jacques, le pèlerin, et saint Saturnino. Le portail est un bel exemple de gothique du XIIIe s., et ses chapiteaux historiés, présentent des scènes de l'enfance et de la passion du Christ.

L'intérieur de l'église, d'un style gothique inhabituel en Navarre, est formé d'une nef unique et très vaste, à voûte sexpartite, chevet polygonal, chapelles entre les contreforts, et dont le coro est élevé aux pieds.

L'originalité du chevet mérite une attention particulière, avec son grand arc d'entrée, ses grandes baies, et une différence de niveau entre la chapelle principale et ses homologues latérales.

Fait curieux car peu habituel, c'est à la place du cloître que fut édifiée, en 1758, la chapelle patronale de la Virgen del Camino, intéressant exemple d'architecture baroque, sur plan central en croix grecque inscrite dans un carré, avec recours aux voûtes d'angle, et la suprématie de la voûte du transept ; la riche ornementation atteint son apogée dans le retable du presbyterium.

La statue, polychrome d'époque romane et recouverte d'argent, vient d'Alfaro (La Rioja) mais, un beau matin de l'année 1487, on la trouva sur une poutre juste au-dessus du grand autel de l'église San Saturnino. Les gens de la Rioja accusèrent alors les pamplonais de l'avoir dérobé.

La statue fut retournée mais le prodige se renouvela, et elle finit par être cédée par ses propriétaires, las de la réclamer. Le grand retable baroque occupant la totalité de l'abside de la chapelle comprend des statues de l'Immaculée et de sainte Thérèse, amenées de Naples en 1772.

Mais l´église est également témoin d'histoire hors les murs. C'est en effet au carrefour entre les rues Jarauta, Mayor et San Saturnino qu'une plaque marque l'emplacement du « petit puits » où l'évêque Saturnino baptisa les premiers chrétiens de la ville.

Puis, en montant la côte de Santo Domingo, vous pourrez admirer la silhouette des deux tours de l'église, à l'allure clairement militaire, de même hauteur et de forme carrée. La tour sud ou de l'Horloge est couronnée d'une girouette en forme de coq : c'est le coq de San Cernin, l'un des emblèmes les plus populaires de la ville.

Sous ce symbole, se trouve l'horloge annonçant chaque matin, tant que durent les fêtes de San Fermín, l'heure exacte où tirer la fusée pyrotechnique annonçant le départ de l'encierro.

En novembre, des concerts de musique sacrée y sont organisés, à l'occasion du Jour de San Saturnino (29 novembre) et de la sainte Cécile (22 novembre).
[+ voir fiche complète]

Emplacement

Horaire

Otoño:

  • Horario habitual: de lunes a viernes, de 9:30 a 12:30 y de 18:00 a 20:00. Sábados, domingos y festivos, de 10:00 a 13:30 y de 18:30 a 20:00.
  • Puente de El Pilar (del 12 al 15 de octubre): horario sin cambios.
  • Día 1 de noviembre (festivo): horario sin cambios.
  • Puente de diciembre (del 2 al 10 de octubre): horario sin cambios.

Invierno:

  • Horario habitual: de lunes a viernes, de 9:15 a 12:00 y de 18:00 a 19:30. Sábados, domingos y festivos, de 10:15 a 13:30 y de 18:00 a 19:30.
  • Navidad (del 23 de diciembre al 7 de enero): horario sin cambios.

PRIX

Observations: entrada gratuita.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques