Organisez votre voyage

Cathédrale Santa Maria

Cathédrales

Multimedia

Catedral de Santa María
Catedral de Santa María - Claustro
Catedral de Santa María - Claustro
Docudron Catedral de Pamplona (6 min.)
Voir toutes les photos

Météo

Catedral de Santa María
Édifiée sur le promontoire du Quartier Historique de Pamplona, sur le site même de la PompaeloCathédrale Santa María de Pamplona est un édifice de style gothique des XIVe et XVe siècles. Cet emblématique monument est le plus riche de la ville en matière de chefs-d'œuvre historiques et artistiques.

C'est là que les rois étaient couronnés, que le Parlement se réunissait, et que, trois siècles durant, la Députation du Royaume eut son siège. La sobriété de la façade néo-classique, signée Ventura Rodríguez, contraste avec l'esthétique gothique de l'intérieur de l'église, dont la nef centrale, de 28 mètres de haut, abrite le magnifique sépulcre de Carlos III de Navarre et de son épouse Léonor de Castille.

Mais le véritable joyau de la Cathédrale est son cloître, considéré comme l'un des plus beaux de l'art gothique universel, et passage obligé pour tout visiteur qui se respecte.

Depuis la fondation romaine de Pamplona, le site de la Cathédrale a toujours été occupé par la principale église chrétienne de la ville. Et c'est là que Carlos III le Noble fit construire la cathédrale actuelle dans le plus pur style gothique, en s'inspirant de modèles fabuleux comme la Cathédrale de Bayonne, en France. L'emplacement, sur le Chemin de St Jacques de Compostelle, a voulu que l'édifice présente une abside polygonale avec un déambulatoire, caractéristique des églises de pèlerinage.

La Cathédrale de Pamplona a été restaurée entre 1992 et 1994, et les travaux ont permis de mettre à jour les riches polychromies d'origine couvrant murs, piliers et plafonds, cachées sous une peinture datant de 1773 et qui imitait la couleur de la pierre. Cela a accentué la luminosité de l'église, décorée de lampes recouvertes d'argent et forgées à Grenade. Les travaux de restauration ont confirmé l'existence d'églises plus anciennes, datant des VIe et Xe s., et ont mis à jour une crypte romane située sous l'abside gauche.

La façade de la cathédrale, de facture néo-classique, constitue sans aucun doute l'élément le plus polémique de l'édifice. Œuvre de l'architecte madrilène Ventura Rodríguez, elle fut construite en 1783 sur ordre du chapitre, afin de remplacer la façade romane originale, très endommagée. Fort heureusement, le Musée de Navarre conserve de beaux chapiteaux sauvés lors de la reconstruction de la façade. Le pan principal est un fidèle reflet d'un temple grec, avec son fronton et ses colonnes, flanqué de deux hautes tours. L'une d'elles abrite la Cloche Maria, qui, pesant 12 tonnes, est la seconde cloche la plus lourde d'Espagne. La tradition veut que la zone nommée « Bassin de Pamplona » est délimitée par la portée de cette cloche.

Il s'agit d'une église sur plan en croix latine à trois nefs, avec des chapelles logées entre les contreforts et un chevet à chapelles rayonnantes formant le déambulatoire. Grandiose et austère, elle est couverte par des voûtes en croisée d'ogives

Dans la nef centrale, on trouve le Mausolée aux Rois de Navarre Carlos III le Noble et Leonor de Trastámara, superbe œuvre d'art en albâtre, signée Johan Lome de Tournai. La sculpture est complétée par 28 statues de personnages nobles et du haut clergé pleurant, entourant les rois gisants, sur une crypte où sont conservés les restes des monarques et personnages princiers.

L'église est présidée par une statue en bois recouverte d'argent de Santa María la Real. C'est devant cette vierge romane du XIIe siècle, la plus ancienne des statues de la vierge de Navarre, que les rois de Navarre étaient baptisés, couronnés et bénis.

Le retable de Caparroso (1507) et la toile de Fray Luis Ricci (1632), dans le déambulatoire, ou le Christ sur la Croix, œuvre magistrale de Juan de Anchieta (XVIe siècle), à l'entrée à gauche, sont les chefs-d'œuvre les plus intéressants.

La Cathédrale possède un riche mobilier et de nombreuses dépendances. Il faut absolument visiter le Cloître, merveilleux exemple de l'art gothique universel. C'est un mariage magistral de courbes et de droites coiffées de grandes arcades en ogives et trilobées, terminées par des pinacles à meneaux, avec décorations et élégants remplages. Ses colonnes et ses murs conservent des traces de graffitis qui nous sont parvenus au-delà des avatars des siècles. Intéressants dessins et tours médiévales gravés entre le XIVe et le XXe siècle. Parmi les plus importants, citons notamment une chaussure médiévale, une rosace tracée au compas ou des ciseaux probablement médiévaux.

On entre dans le cloître, constitué de quatre galeries, par deux portes magnifiques : la Preciosa, dont le nom vient du psaume chanté par les moines quand ils la franchissaient pour se rendre au dortoir, (« Pretiosa in conspectu Domini, mors sanctorum eius »), et la porte de Nuestra Señora del Amparo, dont le tympan est rehaussé par une scène empreinte de dramatisme où des personnages contemplent la Dormition de la Vierge. Le meneau central, présente une statue gothique de la vierge souriante abritée par un dais décoré.

Au cours de la visite, le sépulcre de Leonel, fils bâtard de Carlos II, mérite un arrêt, ainsi que la Chapelle Barbazana, dont la voûte étoilée couvre le sépulcre de l'évêque Arnalt de Barbazán, et qui est présidée par la Vierge del Consuelo, exceptionnelle statue gothique en pierre polychrome.

La bibliothèque, riche de plus de 14 000 volumes, la sacristie de style rococo, le réfectoire et les cuisines, avec une grande cheminée de 27 mètres de haut, où est installé le Musée Diocésain, complètent l'ensemble de la cathédrale. Le musée diocésain abrite une belle collection d'art sacré, avec, en particulier, une collection de statues médiévales de la Vierge.

Le mirador du Parc de la Media Luna offre une vue panoramique magnifique et équilibrée de l'ensemble architectural de la cathédrale. Le promeneur pourra en profiter pour visiter les remparts et le quartier historique de Pamplona.

[+ voir fiche complète]

Le saviez-vous...?

"Occidens" ha sido galardonada con los siguientes premios:

  • Premio Eruopeo AADIPA 2013
    Intervención en el patrimonio arquitectónico
  • Premios de Diseño CORE77 2013
    Interiores y exposiciones
  • Premio Internacional de Diseño Interior FX 2013
    Museos y exposiciones
  • Premio Museo Europeo del Año 2014

Emplacement

Services: la catedral ofrece sus instalaciones para la celebración de diversos eventos. Consulta la información aquí.

Horaire

Otoño: acceso a través del "Museo Catedral Pamplona-Occidens":

  • Hasta la última semana de octubre: de lunes a sábado, de 10:30 a 19:00. Domingos, cerrado. Subida supervisada a la torre: de lunes a sábado, a las 11:15.
  • A partir del 30 de octubre: de lunes a sábado, de 10:30 a 17:00. Domingos, cerrado. Subida supervisada a la torre: de lunes a sábado, a las 11:15.
  • Puente de El Pilar (del 12 al 15 de octubre): horario sin cambios.
  • Día 1 de noviembre (festivo): cerrado.
  • Día 29 de noviembre (festivo): cerrado. 
  • Puente de diciembre (del 2 al 10 de diciembre): horario sin cambios, salv

PRIX

Precio entrada: 5,00 €

Observations:

Visite guidée

Description: existe la posibilidad de realizar visita supervisada a la torre.

Prix visite: incluida en el precio de la entrada.

Remarques

La dirección del museo está habilitada para anular cualquiera de las visitas sin comunicación previa.

A través de la tarjeta Fidelis la catedral ofrece a los residentes en Navarra la posibilidad de acceder las veces que se quiera durante un año a la exposición de Occidens y además invitar hasta a tres amigos. Dicha tarjeta vale 10€ y ya está disponible en la taquilla de la catedral.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques