Organisez votre voyage

Fondation Arrese

Musées / Artistique

Multimedia

Casa Museo Arrese
Casa Museo Arrese. Fachada
Casa Museo Arrese. Retablo
Casa Museo Arrese. Retablo tras la reja

Météo

Casa Museo Arrese
Dans le quartier historique de Corella, à proximité de la place de la Merced, au bout de la rue Cañete, se dresse le Musée d'Art Sacré, entouré de maisons nobles et d'autres monuments intéressants comme l'église San Miguel ou le Palais de Corella. Il occupe l'ancien couvent de l'Incarnation que fit construire au milieu du XVIIe siècle l'illustre enfant du pays Pedro de Baigorri. Il abrite aussi l'Office du Tourisme.

A la fin du XVIIe, un groupe de bénédictines cloîtrées s'installe dans le couvent, qui restera actif pendant trois siècles. En 1970, José Luis Arrese et sa femme, Maria Teresa Saéz de Heredia, achètent le bâtiment pour y installer une partie de leur collection et en faire le musée que nous connaissons aujourd'hui. Il abrite des pièces de grande valeur, telles que des peintures, des sculptures et des objets couvrant une vaste période.

La façade du bâtiment, en brique, est de type conventuel, à trois corps et attique central. Les côtés sont reliés par de grandes ailes qui rappellent les projets diffusés par l'architecte et auteur de traités Lorenzo de San Nicolás.

Le parcours du musée se fait à travers onze salles, dont la principale présente les pièces les plus anciennes : une croix processionnelle du XIVe, la Vierge assise de Santa Quiteria, la sculpture gothique de San Emeterio et San Celedonio ou encore le Christ articulé ou Christ de la Descente de Croix. Cette œuvre d'un grand réalisme, haute de 1,60 mètre, est dotée d'articulations qui permettaient de baisser la tête et de plier les bras.

Une autre salle abrite un très curieux objet connu sous le nom d'« engin à miroirs », car il permet, à l'aide de deux miroirs, de voir les deux peintures en même temps.
Au fond de cette salle, le visiteur découvrira une toile baroque, les Noces mystiques de sainte Gertrude et saint Placide, provenant du chœur primitif sous le couvent. Il s'agit d'une œuvre du peintre madrilène Claudio Coello, aux vibrantes tonalités vénitiennes baignées d'une lumière dorée.

Dans la salle du haut, signalons la chape à têtes de mort du XVIe, dont le nom provient de l'iconographie qu'elle porte. La chape était autrefois portée par les évêques.
L'œuvre la plus intéressante de cette salle est le Christ à la colonne, au beau visage dramatique, dont l'anatomie est traitée de façon naturaliste. La sculpture, du début du XVIIe et qui appartenait à l'église du Rosario, est l'œuvre d'un artiste appartenant au cercle de Juan Biniés.

Dans la salle suivante, le visiteur pourra admirer le buste d'Ecce Homo attribué à Pedro González qui offre de grandes similitudes avec le Christ gisant de San Francisco de Tarazona, la custode de Malte et un ostensoir baroque du XVIIe siècle en bronze doré orné d'incrustations de corail et provenant d'ateliers italiens.

Et après la découverte des trésors de ce musée d'art religieux, n'oubliez pas de visiter l'église baroque du couvent.

Emplacement

Horaire

Todo el año: acceso mediante visita guiada concertada.
 

Visite guidée

Entreprise gérante : Casa de cultura del Ayuntamiento de Corella, 948 780 331.

Horaires, dates et prix indicatifs à confirmer avec l'entité responsable.

Information pratiques