Voici Navarra

La Communauté forale de Navarre, dont Pampelune est la capitale, s’étend sur 10 932 km2 (environ 160 km du Nord au Sud, et 120 km d’Est en Ouest, à ses points extrêmes). La capitale concentre 200 000 personnes d'une population totale de 640 000 Navarrais. Située dans le nord de la péninsule ibérique, elle est limitrophe avec le Pays Basque à l’ouest, avec la Rioja au sud-ouest, avec l’Aragon à l’est et avec la France au nord, avec laquelle partage 163 km de frontière. Elle possède par ailleurs un village, Petilla de Aragón, enclavé dans la province de Zaragoza, à deux pas de Sangüesa.

La Navarre, cas unique en Espagne, compte trois régions biogéographiques distinctes : la zone alpine, au nord-est ; la zone atlantique, au nord-ouest et la méditerranéenne au sud. Cette diversité a donné lieu au fil du temps à toute une richesse de paysages et de climats qui ont façonné à la fois l’urbanisme et l’architecture des villages, mais aussi les produits du terroir ou le caractère même des habitants. Il est possible de distinguer 4 zones dotées d’une personnalité propre, présentées ci-après, du nord au sud.

Valle de Roncal

LES PYRÉNÉES

Dans le nord, il s’agit de la zone verte par excellence. À mesure qu’ils se rapprochent du golfe de Gascogne, les sommets escarpés de Roncal et Belagua à l’est s’adoucissent au-dessus des vallées d'Aezkoa, du Baztan de la Bidassoa .

Le voyageur qui s'avance dans la vallée de Roncal découvre, entre autres parages, la vallée de Belagua, d'origine glaciale, et le vaste massif karstique de la Réserve Naturelle de Larra. Dans leur rapide parcours, les torrents pyrénéens ont creusé de profondes gorges comme les canyons de Lumbier et d'Arbaiun. Vers l’ouest, les forêts d’Irati, du Quinto Real et du Parc naturel de Bertiz offrent un paysage sublime, notamment en automne et au printemps, où elles atteignent leur apogée.

La très pittoresque vallée de Baztan abrite, entre autres sites emblématiques, les grottes d’Urdazubi/Urdax ou celles de Zugarramurdi, dont le passé lié à la sorcellerie a été immortalisé au cinéma.

À l’extrémité occidentale se trouve le Parc naturel d’Urbasa-Andia, pays de bergers, de gouffres et de monuments mégalithiques et la Sierra d’Aralar, contournés ci et là par la Voie Verte du Plazaola, l’une des 4 de notre communauté.

Les Pyrénées sont tachetées de jolis petits villages bien conservés. Isaba, Ochagavia, Ziga, Etxalar, Lekunberri… en sont quelques exemples. Véritables monuments, leurs imposantes demeures en pierre sont désormais à la portée de tous, puisque nombre d’entre elles ont été réaménagées en gîte rural. Vous y serez accueillis par des gens paisibles, hospitaliers et discrets.

Si ce territoire est remarquable par ses paysages, il recèle également quelques monuments intéressants qui témoignent d’un riche passé historique. La Collégiale de Roncevaux, par exemple, est un haut-lieu du Chemin de Compostelle, qui entre en Navarre quelques kilomètres plus tôt. Le sanctuaire roman de San Miguel de Aralar, de son côté, est emblématique des mythes et légendes chers aux Pyrénéens.

La gastronomie est ici intense et savoureuse. Gibier, côte de bœuf et truite saumonée, lait caillé et fromages AOC Roncal et Idiazabal pour les produits laitiers ; sacristains, champignons et petits fruits des bois, cidre et digestifs comme le pacharan local, sont quelques-uns des délices navarrais.


 

Pamplona

LE BASSIN DE PAMPELUNE


Verdoyante et fortifiée, Pampelune se dresse au pied des Pyrénées. Sa vieille ville, très bien conservée et presque entièrement piétonnière, est entourée de vastes parcs et jardins de toute beauté. Elle invite le visiteur à s’y perdre, à flâner dans ses rues et à s’arrêter au comptoir d’un des nombreux bars pour y déguster leurs délicieuses tapas ou pinchos. Si vous décidez de passer à table, choisissez l’un des plats typiques de la Navarre, un vrai régal !

C’est ici que se trouvent les monuments les plus remarquables de la ville : la cathédrale Santa Maria, dont le cloître est un chef-d’œuvre du gothique français, les églises fortifiées San Saturnino et San Nicolas ou la médiévale Chambre des Comptes. Classé Monument National, un ensemble fortifié d'origine médiévale cerne la vieille ville.

Mondialement connue pour ses fêtes des Sanfermines, profitez de votre visite pour fouler les rues qu'empruntent taureaux et coureurs chaque jour, du 7 au 14 juillet, lors de l’encierro, ou pour vous rendre à la chapelle San Fermin, en l’église San Lorenzo.

Ne manquez pas le Chemin de Compostelle, chargé de siècles et parcouru par des milliers de pèlerins. Il traverse la ville de l’est au sud, du pont médiéval de la Magdalena au campus universitaire, en passant par la Citadelle.

Envie d’une escapade verte ? Pampelune compte plusieurs parcs, chacun dans son style : le parc japonais de Yamaguchi, le jardin à la française de la Taconera, celui de la Citadelle, au cœur des remparts, la Media Luna, aux airs romantiques, ou encore le campus de l’Université de Navarre, établissement de santé et d’enseignement au prestige international.

Nous vous conseillons également une belle balade de 24 km, à faire à pied ou à vélo : la Promenade fluviale le long de l’Arga. Au pied des remparts, ponts médiévaux et modernes, pêcheurs, canoës, une faune diverse, de nombreux équipements sportifs, jeux pour enfants, aires de pique-nique et potagers se succéderont sous vous yeux. Laissez l’agitation de la ville derrière vous et profitez d’un moment de détente pour les yeux et l’esprit.

Pour vous faire une idée du patrimoine de la Navarre, de la préhistoire jusqu'à nos jours, la visite du Musée de Navarre et du Musée de l’Université de Navarre, superbe jeu architectural d'espaces et de volumes, reste un incontournable.

Avant de nous quitter, faites une halte à Alzuza, à 10 minutes de Pampelune, pour visiter le musée qui abrite la collection personnelle de Jorge Oteiza, l’un des créateurs les plus marquants de la sculpture du XXe siècle.


 

Viñedos de la Zona Media

LA ZONE MOYENNE 


Dans la transition vers le sud, la Zone Moyenne est synonyme d’histoire. Villages fortifiés, remparts, châteaux et palais se dressent, majestueux, parmi les douces collines, les vignobles et les champs de céréales qui tapissent la contrée.

En prenant pour fil conducteur le Chemin de Compostelle, qui traverse la Navarre d’Est en Ouest, le visiteur arrive en premier lieu à Sangüesa, réputée pour le splendide portail roman de l’église Santa Maria la Real. Non loin de là se trouve le monastère bénédictin de Leyre, où il est encore possible d’écouter  des chants grégoriens, et le château de Javier, berceau du saint patron de la région.

À deux pas d’ici, Olite, joli bourg connu pour son élégant palais gothique, et Ujué, village médiéval juché sur une colline que couronne l’impressionnante église-forteresse Santa Maria.

Après avoir découvert la Valdorba et son riche patrimoine roman rural, vous gagnerez les remparts d’Artajona et l’énigmatique église octogonale Santa Maria d’Eunate. Près de là, voici Puente la Reina, où se rejoignent les deux grandes voies du Chemin de Compostelle qui, après avoir emprunté la rue principale, quitte le village par un élégant pont roman.

Continuez en direction de La Rioja, toute proche. Vous arrivez à Estella-Lizarra, cité historique où le va-et-vient de pèlerins est constant. Le long de ses rues animées, admirez, entre autres exemples d’architecture romane, le cloître de l’église San Pedro de la Rua, les portails de celles de San Miguel et du Santo Sepulcro ou le Palais des Rois de Navarre.

Et dans les alentours, deux monastères à voir absolument : Iratxe et Irantzu, ce dernier au cœur de la Sierra d’Urbasa, qui abrite également les belles eaux turquoises de la source de l’Urederra. Et pour clore cet itinéraire historique, faites un petit détour pour visiter, entre autres, les belles églises de Los Arcos, Torres del Rio et Viana.

Régalez vos papilles en dégustant le porcelet rôti, les célèbres haricots de Sangüesa, la précieuse truffe et un grand choix de douceurs que vous pourrez arroser de vins traditionnels et de muscats enivrants.

Laguna de Pitillas

LA RIBERA


La Ribera, joyeuse et accueillante. Un territoire de plaines, ponctuées de bosquets de peupliers blancs et noirs et de saules, qui abrite aussi le spectaculaire Parc naturel des Bardenas Reales, une steppe d'aspect lunaire où se succèdent plats, buttes et ravins.

Tudela, chef-lieu de la Ribera, est une fondation musulmane du IXe siècle qui a abrité une communauté juive réputée pour ses poètes, philosophes et voyageurs. Construite sur une ancienne mosquée, sa cathédrale est un véritable joyau monumental. Le magnifique portail roman sur le Jugement Dernier, le cloître roman et la chapelle baroque Santa Ana, sainte patronne de la ville, sont particulièrement remarquables.

A voir également dans la Ribera : le monastère cistercien de La Oliva, ainsi que ceux de Fitero et de Tulebras. La ville de Corella, avec ses belles demeures de la Renaissance et de la période baroque, ou encore la très agréable Voie verte de la Tarazonica, sont également d'autres possibilités intéressantes.

N’oubliez pas que vous êtes aussi au Royaume des légumes. Ce territoire à la forte tradition maraîchère offre des produits dont la réputation n’est plus à faire, tels que les poivrons Piquillo, les sucrines de Tudela, les asperges ou les artichauts, ingrédients indispensables de cette spécialité locale qu'est la menestra (jardinière de légumes).

La cerise sur le gâteau d’un assortiment de couleurs, arômes, saveurs et gens divers que vous adorerez et que vous garderez en mémoire...