Qu´ est-ce que vous voulez?

Ernest Hemingway

Si les Sanfermines ont une réputation universelle, c'est en grande partie, en raison des références à ces fêtes faites par Ernest Hemingway dans ses chroniques journalistiques et dans son roman « The sun also rises », intitulé « Fiesta » dans le monde hispanophone.

Le futur prix Nobel arrive pour la première fois à Pamplona en compagnie de sa première femme, Hadley Richardson, le 6 juillet 1923. C'est un véritable coup de foudre, tant et si bien qu'il répète son voyage à plusieurs reprises, la dernière en 1959. À Pamplona, il avait l'habitude de s'héberger à l'hôtel La Perla sur la place del Castillo.

À cette époque, on le voyait souvent sur les terrasses de la Place del Castillo, participant à l'encierro ou dans les arènes, devant les jeunes taureaux aux cornes boulées qui lui ont fait passer un peur bleue à plusieurs reprises.

Passionné des férias des taureaux et des matadors, il ne manquait pas une seule corrida. C'était un client assidu des restaurants et des bars comme Casa Marceliano. C'est ici qu'il dégustait les spécialités traditionnelles de la cuisine navarraise et que son ami Matías Anoz lui a donné la recette de l'ajoarriero aux gambas qu'il a toujours conservée.



Au plus fort de la fête, il avait malgré tout le temps de pratiquer son passe-temps préféré, la pêche, dans les rivières à truites navarraises. Ces escapades à la campagne sont narrées dans le voyage de Jake Barnes et de Bill Gorton, héros de « Le soleil se lève aussi », dans les vallées pyrénéennes.

Depuis les premiers témoignages d'Hemingway, de nombreux américains ont visité Pamplona pendant les fêtes de San Fermín. Citons, entre autres, David Black, qui est venu 40 fois ; Matt Carney, qui est devenu un grand coureur grâce à son bon ami et maître, Jerónimo Echagüe ; Alice Hall, Joe Disler, Ray Morton et l'auteur dramatique Arthur Miller et son épouse, la photographe autrichienne Inge Morath. James Michener brosse un panorama dans « The drifters » des visiteurs étrangers passés par la San Fermín.

Outre des personnages si réputés, des citoyens des quatre coins du monde suivent la trace d'Hemingway et se rendent à Pamplona pour connaître, sur le terrain, la « Fiesta ».