Qu´ est-ce que vous voulez?

Passion pour l'encierro

L’ encierro  est l’instant le plus international et connu des fêtes de la San Fermin. Le seul instant de la journée pendant lequel la fête s’arrête, le cœur s’accélère et la tension envahit le parcours. Selon Hemingway, « un spectacle capable de vous faire sauter du lit à cinq heures et demie du matin pendant 8 jours consécutifs ». Et nous pourrions ajouter : « et de vous faire parcourir des milliers de kilomètres pour y participer ! ».

En effet, tous les jours, du 7 au 14 juillet, à 8 heures du matin, juste après les cantiques des coureurs implorant la protection du Saint devant son image, deux fusées qui résonnent dans le cœur de tous les Pamplonais annoncent l’ouverture du corral de Santo Domingo.


À cet instant précis, un troupeau de 6 taureaux accompagnés de 6 bœufs quitte le corral pour parcourir derrière les coureurs les 825 mètres qui les séparent des arènes de Pampelune, en trois à quatre minutes en moyenne. Enthousiasme, défis, tradition, promesses, dévotion ... entre autres, poussent les coureurs à oser se lancer sur les rues pavées, parfois pendant les 8 jours d'affilée.

La côte de Santo Domingo, la courbe de la rue Estafeta ou l’étroite entrée aux arènes sont les lieux où se sont produits le plus de blessés et de situations de panique au fil de l’histoire. Une sensation qui se transforme en soulagement lorsque les portes se referment derrière le dernier taureau entré dans le corral des arènes. À cet instant, seuls se font entendre les applaudissements enthousiastes des 20 000 personnes venues assister depuis les gradins à la fin de l’encierro de Pampelune.