Qu´ est-ce que vous voulez?

DES VALLÉES TOUJOURS VERTES

Respirez et laissez-vous séduire par les trésors naturels cachés par chacune des vallées des Pyrénées de Navarre. Depuis la vallée de Roncal jusqu’au Parc Naturel d’Urbasa-Andia, traversez tranquillement les belles contrées du nord de la communauté : les canyons de Lumbier et d’Arbayun, la Forêt d’Irati, la vallée de Batzan, le Seigneur de Bertiz ou le Massif d’Urbasa sont uniquement quelques-unes des options. Mais toutes ont un dénominateur commun : le vert pérenne de leurs paysages.

- Vallées de Roncal et de Salazar

Les rivières Eska et Salazar structurent ces profondes vallées, donnant forme aux paysages et sens aux traditions telles que les trains de bois et la transhumance. Au nord de ces courants d’eau, nous trouvons la vaste vallée de Balagua et le Karst de Larra, et au sud, encastrés entre des précipices, les beaux canyons de Lumbier et d’Arbayun survolés par des vautours fauves. 

La vallée de Roncal est composée de sept villages à la personnalité unique, forgée à base de traditions ancestrales, de la nature à l’état pur et une savoureuse gastronomie de laquelle se distingue le fromage qui porte son nom. Dans la vallée voisine de Salazar, Ochagavía peut se vanter d’être jolie et d'être également la porte d’entrée de la spectaculaire hêtraie de la Forêt d’Irati.

- Orreaga/Roncevaux et les vallées d’Erro, d’Esteribar et d’Aezkoa

Luzaide/Valcarlos souhaite la bienvenue au Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle français à la frontière. Après le col d’Ibaneta, se trouve Orreaga/Roncevaux, considérée comme lune des étapes essentielles du Chemin de Navarre. La route se poursuit dans les vallées d’Erro et d’Esteribar, appartenant pour la première d'entre elles à l'une des forêts les plus belles de Navarre, Quinto Real. Aux pieds de cette dernière se trouve le barrage d’Eugi. Plus à l’est, dans les pittoresques villages de la vallée d’Aezkoa sont conservés d’anciens greniers, ainsi que les ruines de la Manufacture Royale d’armes d’Orbaitzeta.

- Baztan et Terres de la Bidassoa

Au nord-est de la Navarre, éternellement vert par l’influence de la proche mer Cantabrique, se dessine un ensemble de vallées paisibles qui combinent nature et tradition et qui regorgent de légendes de sorcières et de sabbats des grottes de Zugarramurdi. Le Parc Naturel Seigneur de Bertiz arbore son exubérante végétation sur les rives du fleuve Bidassoa et le paysage semble parsemé de jolies fermes qui sont souvent proposées en hébergements ruraux. La zone de Malerreka, de son côté, séduit le visiteur par sa riche tradition folklorique et de célèbres carnavals tels que celui d’Ituren et de Zubieta.

- Massif d’Aralar et vallées du Nord-Ouest

Le massif d’Aralar, paysage karstique parcouru par de nombreux sentiers, nous permet de découvrir aussi bien les restes mégalithiques que les bijoux romans tels que le Sanctuaire de San Miguel, qui offre une vue imprenable. Son accès traditionnel se fait depuis la vallée de Larraun, qui possède d’autres trésors cachés : les grottes de Mendukilo, la Voie Verte del Plazaola ou la source d’Iribas, entre autres.

Lorsque le cirque des sommets d’Aralar tombe sur la vallée d’Araits, nous sommes surpris par une autre belle image, celle des Malloas. Plus au nord, apparaît la vallée de Leitzaran, terre d'une grande beauté aux traditions festives, sportives et gastronomiques ancrées. Enfin, dans un coin reculé de la géographie de Navarre, Goizueta, se cache un havre de nature vierge : le barrage d’Artikutza.

- La Barranca et les Massifs d’Urbasa et d’Andia, une nature et des traditions à ressentir

Délimitée par le massif d’Aralar au nord et par celui d’Urbasa et celui d’Andia au sud, La Barranca ou Sakana est une région privilégiée pour avoir su conserver ses traditions en plus de la richesse naturelle des monts tels que le Beriain-San Donato, recouvert de hêtres et de chênes. À ses pieds, le Parc Naturel d’Urbasa-Andia, qui combine harmonieusement les paysages de pâturages et de hêtraies, et qui se caractérise par les gouffres et les crevasses de ses entrailles.

La Source de l’Urederra, de son côté, fait rejaillir, sous forme d’une jolie cascade, à ses eaux souterraines. Les Amescoas accueillent une précieuse richesse naturelle, historique et culturelle. Elles sont limitées au sud par le massif escarpé de Lokiz aux pentes vertigineuses. Très proche, le monastère cistercien d’Irantzu s’élève grandiose dans la vallée de Yerri.