Les Pyrénées

ZONES DES PYRÉNÉES

Les Pyrénées s’élèvent au nord de la Navarre, formant un paysage de vallées toujours vertes qui débute à l’est avec de hautes montagnes qui s’adoucissent à mesure qu’elles s’approchent de la mer Cantabrique, tout comme le climat. Le paysage attire des voyageurs des cinq continents qui cherchent à retrouver l’essence du monde rural, profiter de la belle architecture traditionnelle et de sa culture, déguster la gastronomie riche et prolifique, ainsi que connaître les traces de sa féconde histoire, produit de sa stratégique situation frontalière.

L’architecture rurale s’intègre dans ce milieu plein de charme, depuis les fermes du versant atlantique jusqu’aux noyaux compacts des rues étroites et pavées, propres aux vallées orientales. Nature, eau, hommes, histoire, mythologie, coutumes, gastronomie, sons et silence... Tout est dans les Pyrénées de Navarre. Les différences d’altitude et de climat font qu’il existe trois zones différentes.

Les Pyrénées Orientales

Villanueva de Aezkoa

On y trouve les hauteurs les plus élevées de la région et le climat le plus extrême en hiver. Elles constituent la limite au nord avec la France sur 163 kilomètres.

À l’Est se trouve la vallée de Roncal. Terre de bergers et de radeliers connue, entre autres, pour son célèbre fromage AOC Roncal. Dans le village de Roncal, qui donne le nom à la vallée, est né le ténor Julián Gayarre, et, à Burgui, se trouve le musée du Radeau, embarcation de troncs qui naviguait sur les rivières depuis le nord de la Navarre jusqu’à Saragosse et Tortosa.

Depuis cette vallée, nous accédons à la vallée glacière Belagua, paradis des randonneurs, des alpinistes et, en hiver, des amateurs de ski de fond. Parmi ses montagnes élevées se distingue la Table des Trois Rois (2 444 mètres), le toit de la Navarre. Au nord, la Réserve Naturelle de Larra est connue pour son paysage karstique de calcaire et pour la célébration de l’ancestral « Tribut des Trois Vaches ».

Les gorges pyrénéennes, connues en Navarre sous le nom de « canyons », sont particulièrement singulières. Le canyon de Lumbier, avec des parois allant jusqu’à 150 mètres, et celui d’Arbaiun, avec une longueur pouvant atteindre presque 6 kilomètres et des dénivelés de jusqu’à 300 mètres, sont un paradis pour les animaux tels que les vautours, les gypaètes, les loutres et les chevreuils.

La vallée annexe de Salazar se distingue par ses villages pavés aux toits pentus faits pour lutter contre les froids d’hiver d’une vallée habituée à la neige. Sa commune la plus emblématique est Ochagavía, l'une des cartes postales les plus reconnues des Pyrénées.

D’ici, nous accédons à la Forêt d’Iraty, l'un des plus beaux trésors naturels des Pyrénées de Navarre. Avec ses 17 000 hectares, Iraty est l'une des plus grandes hêtraies d’Europe. Un réseau de sentiers parcourt le cœur de la forêt, où se trouve le paisible barrage d’Irabia.

La forêt possède un autre accès depuis la vallée d’Aezkoa, par lequel vous pourrez découvrir le charme des silos, marque d’identité d’une vallée qui est restée intacte durant des siècles. Pour atteindre Iraty, vous passerez par l’ancienne usine d’armes d’Obaitzeta, construite au XVIIIème siècle. Des routes de montagne mènent aux sommets de la région tels qu’Urkulu, où se trouvent les ruines d’une tour romaine et où la légende raconte que c’est à cet endroit-même qu'est enterrée Pyrène, la belle qui donna son nom aux Pyrénées.

À côté de cette vallée, Luzaide/Valcarlos est la porte d’entrée du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont le point principal est la mythique Collégiale royale de Roncevaux, un ensemble d’édifications du XIIème siècle parmi lesquelles se distingue sa belle église, le cloître et la salle capitulaire.

Des forêts de différentes espèces couvrent les vallées d’Arce et d’Erro ou le massif de Pays Quint, situé aux pieds du barrage d’Eugi. De grandes surfaces protégées où vivent des chevreuils, des sangliers et des cerfs. En automne, les sons du brame sont impressionnants au milieu du brouillard, de la douce pluie et de la forêt dense.

Remonter

Les Pyrénées Atlantiques

Embalses de Leurtza

La région est aussi appelée Navarre Humide du Nord-Ouest ; elle est constituée de vallées toujours vertes et de forêts touffues. Situés à la limite occidentale de la cordillère pyrénéenne, ses sommets perdent de la hauteur à mesure qu’ils se rapprochent de la mer Cantabrique.

Après le port de Belate, se trouve la Vallée de Baztan, terre de nobles et d’indianos, où le climat est doux, les prairies vertes et les forêts étendues. Un espace dans lequel le brouillard joue avec les monts et les fermes dispersées. En se dirigeant vers le cœur de la vallée, on découvre de pittoresques communes qui abritent des palais médiévaux comme ceux d’Arraioz ou d’Irurita. Dans les rues de Gartzain, d'Elbete, d'Arizkun ou de la capitale, Elizondo, on retrouve lea style seigneurial et l’écho des émigrations passées à travers des « maisons d’indianos ». Une vallée qui se distingue pour son goût pour les sports basques tels que la pelote, son grand respect des traditions, son amour de l’euskera, la langue de la région, ainsi que pour son lien avec le travail agricole et l’élevage.

Juste à la frontière, Urdazubi/Urdax et Zugarramurdi sont célèbres pour leurs jolies grottes pleines de stalactites, celles d’Ikaburu à Urdazubi/Urdax, et marquées par les rituels de la sorcellerie en 1610, celles de Zugarramurdi.

En suivant le cours du fleuve Bidassoa, nous arrivons au Parc Naturel du Seigneur de Bertiz, avec plus de 2 000 hectares de forêt atlantique et un jardin botanique qui rassemble des plantes du monde entier. Il s'agit de l'une des destinations les plus visitées de la Navarre. Dans la région appelée Malerreka, Ituren et Zubieta sont très connues pour leurs carnavals ancestraux. Ici, vous pourrez imaginer comment fut le Bas Moyen-Âge en contemplant les tours défensives telles que la Donamaria, mais également profiter du charme et de la tranquillité d’un lac de montagne dans les barrages de Leurtza.

Enfin, avant que les Pyrénées ne se terminent, il nous reste à visiter les Cinq Villages ou Bortziriak. Des chênes, des châtaigniers, de la fougère et des prés, où paît le bétail, composent un paysage parsemé de fermes et de villages tels qu’Etxalar, un village qui doit sa renommée à la façon particulière de chasser avec des filets de palombes durant l’automne, et à son cimetière évocateur aménagé en espaces verts avec des stèles. À Bera, il est recommandé de visiter les maisons de la rue qui unit la ville au quartier Alzate et de contempler Itzea, la maison des Baroja, où a vécu le célèbre écrivain Pío Baroja et sa famille.

 

Remonter

Les massifs d’Aralar et d’Urbasa, et la vallée d’Ultzama

Sierra de Urbasa

La nature verte des Pyrénées s’étend dans une direction sud vers les villages de Basaburura et la zone de la Voie Verte du Plazaola, un agréable itinéraire qui relit Mugiro et Lekunberri à Leitza et à la commune de Guipuscoa, Andoian. Depuis Lekunberri, nous accédons également au massif d’Aralar, lieu rempli de dolmens, paradis des randonneurs et scène de légendes, où s’élève le Sanctuaire de San Miguel in Excelsis. Ce temple, avec plus de mille ans d’histoire, conserve un retable roman, considéré œuvre majeure de l’imagerie médiévale européenne.

Depuis le magnifique belvédère de San Miguel, on aperçoit le Parc Naturel d’Urbasa-Andia, un massif montagneux composé de deux plateaux karstiques qui regorge de gouffres et un important aquifère d’eau souterraine qui donne lieu, entre autres, à la source d’Arteta et à celle d’Urederra.

Dans la belle vallée de la Ultzama, déjà proche de Pampelune, il est indispensable de déguster le célèbre caillé, en plus de découvrir la forêt d’Orgi, une chênaie millénaire de quatre-vingt hectares, unique témoin des chênaies qui abondaient dans les vallées humides du nord de Navarre. Il vous sera facile de la parcourir grâce à ses itinéraires faciles et accessibles.

Remonter

Routes

Ci-après, nous vous proposons des routes d’une journée, pour découvrir les communes, paysages et monuments principaux, ainsi que les caractéristiques essentielles de chacune de ces zones :

1.- Roncal - Salazar
2.- Iraty - Roncevaux - Aezkoa - Eugi
3.- Bertiz - Baztan - Urdax - Zugarramurdi
4.- Aralar - Leitzalarrea - Malerreka
5.- Urbasa - Andia

Remonter