Pampelune est ainsi

Pampelune est ainsi

 

Geographical introduction


Capitale de la Communauté Forale de Navarre, Pampelune en tant que telle remonte au Ier siècle av. J. C., lorsque les Romains fondent Pompaelo là où existe déjà un établissement vascon. Située sur un plateau, à 449 mètres d’altitude, la ville, qui compte environ 200 000 habitants, occupe 23 km2 sur les deux rives de l’Arga. Son climat est océanique sous influence méditerranéenne. Les hivers sont froids et les étés agréables, avec quelques journées chaudes. L’automne, très belle saison ici, présente des températures idéales jusqu’au mois de novembre.

La ville peut s'enorgueillir de son excellent niveau éducatif et sanitaire grâce notamment à ses deux universités : l’Université Publique de Navarre et la prestigieuse Université de Navarre. Mondialement connue pour ses fêtes de San Fermín, verdoyante, fortifiée et accueillante, Pampelune conserve un quartier historique accueillant et animé. Il invite à la flânerie que seule l’incontournable halte gastronomique peut interrompre.

Située au centre géographique de la Navarre, elle offre un point de départ idéal pour partir à la découverte de la région. En outre, elle n’est pas loin d’autres destinations touristiques intéressantes : à moins de 1 h de Vitoria, Logroño et les belles plages de Donostia / Saint-Sébastien ; à un peu plus d’une heure des stations balnéaires de Hendaye, Saint-Jean-de-Luz ou Biarritz, sur la côte française ; et à 1h30 du Guggenheim de Bilbao et de Zaragoza.

Remonter

Petit rappel historique

Pampelune a été fondée par le général romain Pompée, qui lui donne son nom, Pompaelo, en l’an 75 av. J.-C. Il installe son campement sur les hauteurs, à l’emplacement actuel de la cathédrale, où existe déjà un établissement vascon. Entre le IVe et le IXe siècles, Pampelune tombe entre les mains des Wisigoths et des Maures.
Au Moyen-Âge elle devient capitale du royaume de Pampelune, puis du royaume de Navarre. À l'époque, la ville compte 3 burgos ou quartiers indépendants fortifiés : Navarrería, San Cernin et San Nicolás. Pour mettre fin aux luttes fréquentes entre les populations vascone et franque de ces quartiers, le roi Charles III le Noble signe le Privilège de l’Union en 1423, fondant ainsi les burgos en une seule ville, Pampelune. Un nouvel hôtel de ville est bâti, un blason municipal apparaît et la construction de fortifications intérieures est interdite. Le Chemin de Saint-Jacques déjà bien consolidé à l’époque, traverse la ville et la marque de son empreinte.

Après l’incorporation de Navarre à la Castille entre 1512 et 1515, Pampelune devient un poste avancé de la Couronne espagnole face à la France. Son allure de ville-forteresse est renforcée et une nouvelle enceinte fortifiée est bâtie : la Citadelle (XVIe – XVIIIe siècles).
Au XVIIIe siècle commence la modernisation de la ville avec la mise en place de l’éclairage, des égouts et de fontaines néoclassiques... élan qui est interrompu par l’invasion napoléonienne. En 1915, une partie des remparts est démolie pour permettre le développement de la ville. L'essor industriel, social et culturel qu'elle connaît à partir de ce moment a dessiné le visage de la Pampelune actuelle.

Remonter

Pampelune monumentale

Pampelune se distingue par sa magnifique enceinte fortifiée médiévale, qui reste l'un des complexes militaires les plus intéressants et les mieux préservés d’Espagne. Classés monument national, ses 5 km de murs, bastions, tours, ravelins et fortins, sont décrits en détail au Centre des fortifications de Pampelune.

Le patrimoine artistique le plus intéressant se trouve à l’intérieur de l’enceinte fortifiée, dans la vieille ville. Le quartier est dominé par la cathédrale  Santa Maria (XIIe et XVe siècle) qui, derrière une façade néo-classique, abrite l’un des plus beaux cloîtres gothiques d’Europe. À l’intérieur, ne manquez pas « Occidens », désignée meilleure exposition du monde selon les prix Core77 de New York. À l’aide des nouvelles technologies, le visiteur est plongé dans un voyage expérimental à travers les différentes étapes de notre histoire.

Flânez dans les rues pour découvrir les églises forteresses médiévales de San Saturnino et San Nicolas ; mais aussi de nobles bâtiments, comme celui des Archives Générales de Navarre, autrefois palais royal, construction emblématique du XIIIe siècle restaurée par Moneo ; le palais du Condestable, seul exemplaire d’architecture civile du XVIe de Pampelune ; et le Palais de Navarre (Diputación), siège de la présidence du gouvernement régional.

L’Hôtel de ville (ayuntamiento) arbore une majestueuse façade baroque et néo-classique. C'est de son balcon qu'est lancé, tous les 6 juillet, le chupinazo, la fusée pyrotechnique qui annonce les fêtes de San Fermín, et à ses pieds que passe l’encierro, la célèbre course de taureaux de 840 mètres. La place del Castillo reste un incontournable. Dans ce véritable cœur de la ville, l’empreinte de Hemingway se fait toujours sentir au mythique Café Iruña, au Gran Hotel La Perla ou encore au bar Txoko.

La ville s’est dotée de nombreux musées : le musée de Navarre où défile l’histoire de la Navarre de la préhistoire à nos jours ; le musée de l'Université de Navarre conçu par Rafael Moneo, dont la collection compte des toiles de Picasso, Tàpies et Kandinsky, et le Planétarium, où sont proposées d’intéressantes projections astronomiques et expositions temporaires. Le musée Oteiza, situé à Alzuza, à 8 km de Pampelune, héberge l’œuvre personnelle de Jorge Oteiza, l’un des sculpteurs les plus remarquables du XXe siècle. Le centre d’Art contemporain HuArte, à 5 km de la ville, accueille des expositions temporaires d’arts plastiques et audiovisuelles.

Remonter

Espaces verts

Pampelune est l'une des villes espagnoles les plus riches en espaces verts urbains. Ceux de La Citadelle, la Taconera, la Media Luna, Yamaguchi et le parc fluvial de l’Arga sont particulièrement charmants.
La Citadelle , meilleur exemple de l'architecture militaire de la Renaissance en Espagne, est aujourd’hui un espace d’expositions et de loisirs. Conçu à la française et parsemé de statues, sculptures et jets d'eau, le jardin de la Taconera abrite un joli café. Mais son élément le plus curieux reste certainement le petit zoo aménagé dans ses fossés, où se promènent cerfs, canards, faisans, chèvres, cygnes et paons. 
La Media Luna est le parc romantique de la ville. Dessiné par l’architecte Victor Eusa en forme de croissant de lune, il est agrémenté d'un étang peuplé de poissons, d'un séquoia géant et d'un café. Un extraordinaire belvédère sur l’Arga. De style japonais, le parc Yamaguchi porte le nom de la ville japonaise avec laquelle Pampelune est jumelée. Le parc fluvial de l’Arga , enfin, aux pieds des remparts, offre au visiteur une magnifique ballade au fil de l’eau, entre canards, kayaks, ponts médiévaux et modernes, dans un splendide cadre naturel qui longe la muraille et dominé par une guirlande colorée de maisons.

 

Remonter

Fêtes


Les fêtes les plus importantes de la ville, qui se déroulent du 6 au 14 juillet, sont les Sanfermines, de renommée internationale. Le 7 juillet, la population rend hommage à saint Firmin, saint patron de la Navarre avec saint François-Xavier. Mais le saint patron de Pampelune, à côté de la Vierge du Chemin de Compostelle, est saint Cernin ou san Saturnino, qui se fête le 29 novembre.

Remonter

Gastronomie et achats


Pampelune cuisine tous les arômes de la Navarre : des légumes et produits maraîchers de la vallée fertile de l’Èbre, aux savoureux ragoûts de la Montagne, en passant par les produits typiques de la zone de Pampelune, comme l’agneau rôti, le boudin de riz (relleno) et la chistorra, une saucisse fraîche locale légèrement piquante.
Vous y trouverez des restaurants pour tous les goûts et toutes les bourses — dont un étoilé par le guide Michelin — qui proposent les plats les plus typiques. Avant de quitter la ville, flânez dans les rues de la vieille ville et dégustez les traditionnelles tapas ou pinchos, véritables délices de haute cuisine en miniature.

Les amateurs de courses auront l’embarras du choix : dans la vieille ville, ils trouveront de nombreux commerces et marchés traditionnels et dans le quartier moderne de l’Ensanche, les boutiques branchées et les enseignes internationales. Vous cherchez un souvenir gourmand ? Pampelune vous propose un riche assortiment de spécialités navarraises  comme les fromages de Roncal et Idiazabal, les poivrons de Piquillo, les asperges et l’huile d’olive de Navarre, ou encore les  vins AOC Navarre et Rioja. Du côté des douceurs, citons également le pacharan, une excellente liqueur de prunelle très appréciée dans la région, les biscuits Layana  ou les délicieux bonbons de la maison Garrarte.

Remonter