Qu´ est-ce que vous voulez?

Circuits de 3 et 5 jours EN VOITURE

en 3 jours

Voici un itinéraire simple pour découvrir les principaux sites des deux voies du Chemin de St-Jacques français à son passage par la Navarre, ainsi que des activités de loisirs alliant nature et gastronomie.

  • 1er jour. D’Orreaga/Roncevaux à Pampelune (48 km)
    • Visite de l’ensemble monumental d’Orreaga/Roncevaux
    • Promenade sur un tronçon du Chemin de St-Jacques : d’Orreaga/Roncevaux à Auritz/Burguete (2 km)
    • Visite de deux bastides-rue des Pyrénées : Auritz/Burguete et Aurizberri/Espinal
    • Point de vue du col d’Erro
    • Promenade dans la vieille ville de Pampelune et sur les murailles de la ville
    • Visite de la Cathédrale de Santa María de Pamplona
    • Circuit de pinchos
    • Spectacle nocturne (Théâtre Gayarre, Baluarte)
  • 2e jour. De Pampelune à Viana (78 km)
    • Promenade dans Puente la Reina, confluence des voies jacquaires
    • Visite guidée d’Estella
    • Monastère d’Iratxe et sa fontaine du vin
    • Visite de l’église Los Arcos ou de l’église Santo Sepulcro de Torres del Rio
    • Viana et ses monuments
  • 3e jour. De Sangüesa à Puente la Reina (65 km)
    • Église Santa María de Eunate
    • Promenade à l'intérieur des gorges de Lumbier
    • Visite guidée de l’ensemble monumental de Sangüesa
    • Château de Javier (Xavier)
    • Chants grégoriens au Monastère de Leyre

1er jour. D’Orreaga/Roncevaux à Pampelune (48 km)

  • Visite de l’ensemble monumental d’Orreaga/Roncevaux : petit site énigmatique où se trouve un grand ensemble architectural. La visite guidée de 45 minutes inclut le Silo de Charlemagne, le bâtiment le plus ancien du site, dans la fosse commune (charnier) duquel les pèlerins étaient enterrés, l’église gothique de Santiago et le Musée d'Art Sacré possédant des pièces très intéressantes telles le jeu d'échec de Charlemagne. Vous pourrez explorer librement l’église collégiale, magnifique exemple d’art gothique français (entrée libre), le cloître et la salle capitulaire où gît Sancho VII, le Fort.
  • Promenade sur un tronçon du Chemin de St-Jacques : d’Orreaga/Roncevaux à Auritz/Burguete (2 km) : trajet bénéficiant d'un paysage rafraîchissant et doux dans la forêt pour se sentir pèlerin d'un jour. Durée aller-retour approximative : 1 heure et demie.
  • Visite de deux bastides-rue des Pyrénées , Auritz/Burguete et Aurizberri/Espinal : le paysage le plus odieusement sauvage des Pyrénées. C’est ainsi qu’Ernest Hemingway décrivit l’endroit où il aimait à pêcher. Aurizberri-Espinal et Aurizberri-Espinal sont deux bastides-rue typiques remarquables pour la beauté de leurs maisons massives de style pyrénéen.
  • Point de vue du col d'Erro : paysage magnifique offrant une vue panoramique impressionnante. Au cours de la montée vers le col d’Erro, on peut admirer « Les pas de Roland » une grande pierre qui, si l’on en croit la légende, rappelle la taille du pas du personnage épique.
  • Promenade dans la vieille ville de Pampelune et le long des murailles de la ville : laissez-vous séduire par la vieille ville médiévale, protégée par ses murailles et dont les rues étroites, placettes et maisons seigneuriales sont surplombées par les tours et les clochers environnants. Les trois bourgs d’origine de la ville sont la Navarrería, San Cernin et San Nicolás et leur église-forteresse respective, soit la Cathédrale, l’église San Saturnino et l'église San Nicolas. Un parcours d’observation est recommandé le long des murailles du XVIe siècle. S’étendant sur 5 km et constituant l’un des ensembles fortifiés les plus intéressants et les mieux conservés d’Espagne, elles sont classées Monument National.
  • Visite de la Cathédrale Santa María : point culminant de l’art gothique des XIVe et XVe siècles, la cathédrale se dresse sur le promontoire de la vieille ville de Pampelune, sur l’emplacement de la Pompaelo romaine. La sobriété de sa façade néoclassique contraste avec l’esthétique gothique de l’intérieur, où la nef centrale de 28 m de haut, accueille le beau sépulcre de Carlos III de Navarre et son épouse Léonor de Castille. Mais le véritable joyau de l’édifice est le cloître, considéré comme l’un des plus exquis de l’art gothique universel. Possibilité de visite guidée (1 heure environ) de toutes les dépendances et salles du musée de la cathédrale.
  • Le circuit de pinchos : les palais les plus exigeants sont flattés par les spécialités culinaires en miniature que les bars de Pampelune proposent chaque jour aux gourmands. La vieille ville est la zone la plus fréquentée (rues Estafeta et San Nicolás essentiellement), mais le quartier nouveau (ensanche) et d'autres quartiers offrent également un large choix en la matière. Pour faciliter les choses au visiteur, le site Web de l’Association de l’Hôtellerie propose toute l’information utile sous forme de cartes interactives avec des liens menant aux fiches des bars. Prenez connaissance des horaires et des spécialités.
  • Spectacle au théâtre Gayarre, pour les tenants de la tradition, ou au Palais des Congrès et auditorium Baluarte de Pampelune, pour les amateurs de modernité : Consultez la programmation culturelle variée et prenez vos entrées d’avance, à partir de 6 € au Théâtre Gayarre, et de 22 € au Baluarte.

2er jour. De Pampelune à Viana (78 km)

  • Promenade dans Puente la Reina, confluence des voies jacquaires : cité médiévale située à la confluence des deux principales branches du Chemin de St-Jacques. Le passage continuel des pèlerins, les coquilles et les bâtons font partie du paysage urbain de la ville, magnifique exemple de « bastide-rue ». Le plan urbain correspond aux bourgs situés sur le Chemin de St-Jacques, organisés autour d'une rue principale flanquée de rues parallèles. Exemple d’art roman de la route jacquaire, le pont roman sur la rivière Arga constitue le monument phare de la ville.
  • Visite guidée d’Estella : les guides de la société Navark (+33 948 55 00 70 ou visitasguiadasestella@gmail.com) vous guideront pendant une heure et demie dans cette cité romane et ses maisons seigneuriales, églises, couvents, ponts et beaux édifices. Une flânerie dans les vieilles rues des quartiers francs et juifs et une dégustation des délices gastronomiques de l’endroit, vous feront comprendre mieux que mille mots la phrase d’Aymeric Picaud (XIIe s.) : « Estella est une ville de bon pain, d’excellent vin, de viande et de poisson abondants et de toutes sortes de félicités ».
  • Le Monastère d’Iratxe et sa fontaine du vin : arrêt de rigueur pour visiter l’église romane (XIIe x.), son cloître plateresque, son clocher de style herrerien et autres dépendances construites entre les XVIe et XIXe siècles, et qui constituent un raccourci de l'histoire de ce monument, parmi les plus importants de Navarre. Après la visite culturelle, vous pourrez étancher votre soif à la fontaine d'où jaillissent l'eau et le vin, au choix.
  • Église Los Arcos ou Santo Sepulcro de Torres del Rio : la première est un monument élégant et imposant avec son monumental portail baroque et son clocher plateresque. La seconde constitue un exemple rare d’art médiéval du XIIe siècle, liée à l’ordre des Templiers et construite selon un plan octogonal avec une voûte califale.
  • Viana et ses monuments : La cité de Viana contemple l’horizon du haut de sa colline. Les échos de son passé mouvementé de place défensive face à la Castille résonnent encore dans ses rues. La muraille s’ouvre sur de nombreuses maisons de maître, appartenant à d'illustres lignées, et d'églises, témoins de la splendeurs des XVIe et XVIIIe siècles. Impressionnant portail renaissance de l'église Santa Maria, aux pieds de laquelle repose César Borgia.

3er jour. De Sangüesa à Puente la Reina (65 km)

  • Église Santa María de Eunate : c’est une église parmi les plus belles et évocatrices du Chemin de St-Jacques. Classée Monument National, elle surprend par sa présence solitaire et par son cloître extérieur entourant l’édifice sur plan octogonal. Le mystère persiste à propos de ses origines et son intérieur inquiétant avive l'intérêt pour ce temple qui fut hôpital de pèlerins, cimetière pour le dernier repos des défunts, phare guidant les chemineaux, lieu de culte chrétien et sanctuaire tellurique aux yeux des amateurs d’ésotérisme.
  • Promenade à l'intérieur de la gorge de Lumbier : cette courte promenade de 2,6 kilomètres (soit 45 à 60 minutes) traverse les tunnels de l’ancienne voie ferrée du premier train électrique d'Espagne et permet de connaître intimement les moindres recoins des gorges. Les vautours fauve planant sur la falaise ; des escarpements sauvages où nidifient les oiseaux ; une rivière aux eaux limpides et fraîches qui entaille la roche de passages étroits et capricieux ; les restes d’un pont qui, selon la légende, fut construit avec l'aide du diable ; en définitive, un espace de nature vivante possédant le Q à la qualité touristique.
  • Visite guidée de l’ensemble monumental de Sangüesa : deux sociétés proposent des visites guidées pour découvrir le patrimoine de la ville en une heure et demie. Il s’agit de Sie7 (avec visite de l’intérieur de Santa María la Real) et Gesartur. Laissez-vous guider dans les rues médiévales et découvrez les secrets cachés de chaque édifice : églises, couvents, palais... L'église Santa Maria la Real (XII-XIVe siècles), classée Monument National est sans nul doute le joyau de la ville. Le portail est considéré comme l'une des points culminants de l'art roman espagnol.
  • Château de Javier (Xavier) : forteresse inexpugnable, berceau de Saint François Xavier, patron de Navarre, des missions et du tourisme en Espagne. Un pont-levis permet d’accéder à un monde de tours, de cachots, mâchicoulis, créneaux et meurtrières, et de visiter le lieu où naquit Saint François Xavier en 1506 et où il vécut. Pour ceux et celles qui désirent se dégourdir les jambes, un sentier de 1,5 km, soit 30 minutes, part de l'esplanade du château pour mener, à travers un paysage de vergers, jusqu'aux ruines d'un moulin à ogives du XVe s., sur la rive de la rivière Aragon.
  • Chants grégoriens au Monastère de Leyre : magnifique exemple d’architecture conventuelle d'époque médiévale, le monastère est édifié sur les flancs de la sierra de Leire et offre une vue panoramique impressionnante sur le barrage de Yesa. Monument National conservant un intéressant triptyque architectural de style roman, avec la crypte du XIe siècle et ses colonnes basses aux grands chapiteaux, le tunnel évoquant la légende de l'abbé San Virila et la porte Speciosa, belle composition du XIIe siècle riche en symboles médiévaux et en éléments jacquaires. En outre, tous les jours pendant 20 minutes, il est possible d’écouter les chants grégoriens, véritables prières musicales des moines bénédictins.

Remonter

en 5 jours

Voici un itinéraire simple pour découvrir les principaux sites des deux voies du Chemin de St-Jacques français à son passage par la Navarre, ainsi que des activités de loisirs alliant nature et gastronomie.

  • 1er jour. De Luzaide/Valcarlos à Pampelune (64 km)
    1. Visite du village pyrénéen de Luzaide/Valcarlos
    2. Visite de l’ensemble monumental d’Orreaga/Roncevaux
    3. Promenade sur un tronçon du Chemin de St-Jacques menant d’Orreaga/Roncevaux à Auritz/Burguete (2 km)
    4. Visite de deux bastides-rue des Pyrénées : Auritz/Burguete et Aurizberri/Espinal
    5. Point de vue du col d’Erro
    6. Zubiri, le pont médiéval de la rage
    7. Arrêt à la chapelle de la Trinidad de Arre et visite du Moulin à foulons de Villava
  • 2e jour. Pampelune
    1. Visite guidée de la Vieille Ville
    2. Murailles et porte de Zumalacárregui
    3. Recoin du Caballo Blanco (cheval blanc)
    4. Visite de la Cathédrale Santa María
    5. Musée de Navarre, parcours dans l’histoire et l’art du Royaume
    6. Place du Castillo, pour un moment de repos
    7. Parcours de l’encierro
    8. Circuit de pinchos
    9. Spectacle nocturne (Théâtre Gayarre, Baluarte)
  • 3e jour. De Pamplona à Estella (44 km)
    1. Église de Gazólaz
    2. Promenade dans Puente la Reina, confluence des voies jacquaires
    3. Visite guidée de la ville d’Estella
    4. Palais des Rois de Navarre
    5. Église San Miguel
    6. Centre d’interprétation du Chemin de Saint-Jacques, installé dans l’église romane Santa María Jus del Castillo
    7. Repos sur la Place de los Fueros (fors) d’Estella
    8. Vue nocturne du point de vue de la basilique del Puy
  • 4e jour. D’Estella à Viana (43 km)
    1. Monastère d’Iratxe et sa fontaine du vin
    2. Survol des vignobles de Quaderna Vía, à Igúzquiza
    3. Église Santa María de los Arcos
    4. Église Santo Sepulcro à Torres del Río
    5. Viana et ses monuments
  • 5e jour. De Sangüesa à Puente la Reina (65 km)
    1. Église Santa María de Eunate
    2. Promenade à l'intérieur des gorges de Lumbier
    3. Visite guidée de l’ensemble monumental de Sangüesa
    4. Château de Javier (Xavier)
    5. Chants grégoriens au Monastère de Leire

1er jour. De Luzaide/Valcarlos à Pampelune (64 km)

  • Visite du village pyrénéen de Luzaide/Valcarlos, dans la vallée de Charlemagne : bandits et bergers, guerriers et pèlerins, frontières et relations ont forgé l'identité de ce village. Son nom est une allusion au roi franc, Charlemagne. En l?an 778, le roi se trouvait dans les parages en train de jouer aux échecs quand retentit l'olifant de Roland, son meilleur soldat, avertissant d'un péril imminent. Le destin voulut que Roland et ses hommes trouvent la mort à Roncevaux, ce que narre la Chanson de Roland. Une visite du village permet de découvrir de nombreuses références au Chemin de St-Jacques.
  • Visite de l?ensemble monumental d?Orreaga/Roncevaux : petit site énigmatique où se trouve un grand ensemble architectural. La visite guidée de 45 minutes inclut le Silo de Charlemagne, le bâtiment le plus ancien du site, dans la fosse commune (charnier) duquel les pèlerins étaient enterrés, l?église gothique de Santiago et le Musée d'Art Sacré possédant des pièces très intéressantes telles le jeu d'échec de Charlemagne. Vous pourrez explorer librement l?église collégiale, magnifique exemple d?art gothique français (entrée libre), le cloître et la salle capitulaire où gît Sancho VII, le Fort.
  • Promenade sur un tronçon du Chemin de St-Jacques : d?Orreaga/Roncevaux à Auritz/Burguete (2 km) : trajet bénéficiant d'un paysage rafraîchissant et doux dans la forêt pour se sentir pèlerin d'un jour. Durée aller-retour approximative : 1 heure et demie.
  • Visite de deux bastides-rue des Pyrénées, Auritz/Burguete et Aurizberri/Espinal : le paysage le plus odieusement sauvage des Pyrénées. C?est ainsi qu?Ernest Hemingway décrivit l?endroit où il aimait à pêcher. Aurizberri-Espinal et Aurizberri-Espinal sont deux bastides-rue typiques remarquables pour la beauté de leurs maisons massives de style pyrénéen.
  • Point de vue du col d'Erro : paysage magnifique offrant une vue panoramique impressionnante. Au cours de la montée vers le col d?Erro, on peut admirer « Les pas de Roland » une grande pierre qui, si l?on en croit la légende, rappelle la taille du pas du personnage épique.
  • Zubiri, le pont médiéval de la rage : seuil magique lié au Chemin de St-Jacques et à une légende attribuant au site le pouvoir de soigner la rage. Lors des épidémies de rage, il était d?usage d?invoquer Sainte Quiteria dont les restes seraient enterrés dans le pilier central du pont. Il suffisait que les bêtes et les gens souffrant de la rage fassent le tour du pont pour être guéris.
  • Arrêt à la chapelle de la Trinidad de Arre et visite du Moulin à foulons de Villava : une chapelle ayant inspiré nombres de peintres et de photographes, avec des vestiges d?époque romane et qui fut un hôpital de pèlerins  Se dressant à côté de la petite cascade de la rivière Ultzama, c'est un sites des plus évocateurs du Bassin de Pampelune. Tout près de la Trinidad de Arre, se trouve le Moulin à foulons de Villava. Édifice emblématique, d?abord moulin à farine puis moulin à foulons, c?est aujourd?hui un musée et le centre de sensibilisation du Parc Fluvial de l?Arga.

2e jour. Pampelune en détail

  • compagnie d'experts pour découvrir son riche passé et son présent animé. Parcourez les bourgs de Pampelune dominé chacun par son église fortifiée et laissez les guides vous révélez les secrets de chaque recoin.  De nombreuses possibilités de visites guidées organisées par plusieurs sociétés, avec choix du parcours, du prix et de la durée : Dinamic ; Erreka ; Global (routes Hemingway) ; Guía de Patrimonio (guide du patrimoine) ; Novotur ; Colectivo Iñigo Arista.
  • Murailles et porte de Zumalacárregui : murailles du XVIe siècle. S?étendant sur 5 km et constituant l?un des ensembles fortifiés les plus intéressants et les mieux conservés d?Espagne, elles sont classées Monument National. La porte de France ou de Zumalacárregui, datant du XVIe siècle, est l?une des six portes d?accès à la ville fortifiée. Actuellement, c?est la seule ayant conservé son emplacement et son aspect d?origine. Au XVIIe siècle, une seconde porte fut construite dont on voit aujourd?hui encore le pont-levis et le système de chaînes.
  • Le Coin du Caballo Blanco (cheval blanc) : site plein de charme qui transporte le visiteur à l?époque médiévale. Ne ratez pas la vue panoramique sur les murailles. Si vous poursuivez jusqu?à la paisible place San José (ainsi nommée pour la porte latérale de la Cathédrale ouvrant sur la place), vous pourrez y voir la maison la plus ancienne de la ville.
  • Visite de la Cathédrale Santa María : point culminant de l?art gothique des XIVe et XVe siècles, la cathédrale se dresse sur le promontoire de la vieille ville de Pampelune, sur l?emplacement de la Pompaelo romaine. La sobriété de sa façade néoclassique contraste avec l?esthétique gothique de l?intérieur, où la nef centrale de 28 m de haut, accueille le beau sépulcre de Carlos III de Navarre et son épouse Léonor de Castille. Mais le véritable joyau de l?édifice est le cloître, considéré comme l?un des plus exquis de l?art gothique universel. Possibilité de visite guidée (1 heure environ) de toutes les dépendances et salles du musée de la cathédrale.
  • Le Musée de Navarre, un parcours dans l?histoire et l?art du Royaume : c?est l?ancien hôpital de la Misericordia devenu musée. L?art et l?histoire de la Navarre, de la préhistoire à nos jours, y sont présentés. Entre autres merveilles, soulignons la Entrée libre le samedi après-midi et le dimanche matin.
  • La Place du Castillo, pour un moment de repos : centre névralgique de la ville. Il s?agit d?un quadrilatère irrégulier d?où partent les étroites ruelles de la vieille ville, bordées d?un bon nombre de maisons du XVIIIe siècle, et leurs balcons, tourelles, attiques et baies vitrées. Une fois sur la place, pourquoi ne pas se laisser tenter par un apéritif à l?une des nombreuses terrasses ?
  • Le parcours de l?encierro : c?est le principal événement des fêtes de San Fermín. Il s?agit d?une course de 825 mètres empruntant la Cuesta de Santo Domingo, la place de l'Ayuntamiento (Hôtel de Ville), la rue Mercaderes, la rue Estafeta, l?angle de la Telefónica, pour arriver dans les arènes. Le parcours permet aux visiteurs de ressentir en imagination les sensations assaillant les spectateurs et les coureurs en plein effort au milieu des taureaux.
  • Le circuit de pinchos : les palais les plus exigeants sont flattés par les spécialités culinaires en miniature que les bars de Pampelune proposent chaque jour aux gourmands. La vieille ville est la zone la plus fréquentée (rues Estafeta et San Nicolás essentiellement), mais le quartier nouveau (ensanche) et d'autres quartiers offrent également un large choix en la matière. Pour faciliter les choses au visiteur, le site Web de l?Association de l?Hôtellerie propose toute l?information utile sous forme de cartes interactives avec des liens menant aux fiches des bars. Prenez connaissance des horaires et des spécialités.
  • Spectacle au théâtre Gayarre, pour les tenants de la tradition, ou au Palais des Congrès et auditorium Baluarte de Pampelune, pour les amateurs de modernité : Consultez la programmation culturelle variée et prenez vos entrées d?avance, à partir de 6 ? au Théâtre Gayarre, et de 22 ? au Baluarte.

3e jour. De Pamplona à Estella (44 km)

  • Église de Gazólaz : parmi les plus beaux exemples d?église à arcades de Navarre, voici Nuestra Señora de la Purificación, du XIIIe s. et de style roman. Remarquer les chapiteaux du portique décorés à profusion. En déchiffrer les symboles constitue un défi à l?intelligence.
  • Promenade dans Puente la Reina, confluence des voies jacquaires : cité médiévale située à la confluence des deux principales branches du Chemin de St-Jacques. Le passage continuel des pèlerins, les coquilles et les bâtons font partie du paysage urbain de la ville, magnifique exemple de « bastide-rue ». Le plan urbain correspond aux bourgs situés sur le Chemin de St-Jacques, organisés autour d'une rue principale flanquée de rues parallèles. Exemple d?art roman de la route jacquaire, le pont roman sur la rivière Arga constitue le monument phare de la ville.
  • Visite guidée d?Estella : les guides de la société Navark (+33 948 55 00 70 ou visitasguiadasdeestella@gmail.com) vous guideront pendant une heure et demie dans cette cité romane et ses maisons seigneuriales, églises, couvents, ponts et beaux édifices. Une flânerie dans les vieilles rues des quartiers francs et juifs et une dégustation des délices gastronomiques de l?endroit, vous feront comprendre mieux que mille mots la phrase d?Aymeric Picaud (XIIe s.) : « Estella est une ville de bon pain, d?excellent vin, de viande et de poisson abondants et de toutes sortes de félicités ».
  • Le Palais des Rois de Navarre : Monument National du XIIe siècle et seul édifice roman civil de Navarre. Magnifique façade à deux chapiteaux historiés, dont l?un représente la lutte opposant Roland au géant Ferragut, le premier étant un paladin de Charlemagne et, le second, un géant maure. Le chapiteau illustre la scène où le héros chrétien trouve le point faible du musulman, le nombril, pour le vaincre. Le musée Gustavo-Maeztu est installé dans le palais.
  • Église San Miguel : église simple et belle, dont la construction commencée au XIIe s. s'est prolongée en passant par plusieurs styles. Remarquons, à l?extérieur, le portail septentrional, l?un des ensembles de sculptures les plus représentatifs du roman tardif, et le retable gothique de Santa Elena, à l?intérieur.
  • Centre d?interprétation du Chemin de Saint-Jacques installé dans l?église romane de Jus del Castillo : église romane du XIIe siècle, construite sur l?emplacement d?une ancienne synagogue. Joyau architectural classé Monument Historico-artistique et aménagé en Centre d'interprétation de l'Art Roman et du Chemin de St-Jacques. Ouvert de Pâques à octobre.
  • Repos sur la Place de los Fueros (fors) : Les anciennes arènes de la ville sont aujourd?hui un lieu de rencontre des habitants et des visiteurs. Lien entre les deux villes : la cité médiévale et monumentale et la ville moderne et commerciale. Espace ouvert entouré d?arcades où se tient le marché du jeudi. De nombreuses terrasses et bancs invitent le voyageur à s?asseoir pour reprendre des forces.
  • Vue nocturne depuis le point de vue de la Basilique du Puy : construite sur une hauteur, cette basilique sur plan en étoile offre une vue panoramique sur la ville monumentale arrosée par l?Ega. Le soir, toutes les lumières de la ville allumées, c?est un véritable spectacle qui s?offre au spectateur.

4e jour. D’Estella à Viana (43 km)

  • Le Monastère d?Iratxe et sa fontaine du vin : arrêt de rigueur pour visiter l?église romane (XIIe x.), son cloître plateresque, son clocher de style herrerien et autres dépendances construites entre les XVIe et XIXe siècles, et qui constituent un raccourci de l'histoire de ce monument, parmi les plus importants de Navarre. Après la visite culturelle, vous pourrez étancher votre soif à la fontaine d'où jaillissent l'eau et le vin, au choix.
  • Survol des vignobles de Quaderna Vía, à Igúzquiza : venez découvrir les secrets de l?élaboration d?un vin biologique haut de gamme et offrez-vous un survol des vignobles et du secteur en ballon. Visite comprenant une dégustation gratuite.
  • Église Los Arcos : monument richement décoré, construit et modifié entre les XIIe et XVIIIe siècles, parcourant les styles roman tardif et proto-gothique jusqu'au style Renaissance et baroque. L?intérieur également spectaculaire conserve des joyaux tels que le grand retable du XVIIe siècle présidé par une statue gothique de la Vierge Marie, un des orgues les plus spectaculaires de Navarre et un beau cloître du XVIe siècle, entre autres merveilles.
  • Église Santo Sepulcro à Torres del Río : rare exemple d?art médiéval du XIIe siècle où, contrairement aux lignes horizontales et à la lourdeur du style roman, tout conduit à la verticalité. À l?intérieur, une très belle voûte à nervures croisées rappelle l?art hispanomusulman.
  • Viana et ses monuments : La cité de Viana contemple l?horizon du haut de sa colline. Les échos de son passé mouvementé de place défensive face à la Castille résonnent encore dans ses rues. La muraille s?ouvre sur de nombreuses maisons de maître, appartenant à d'illustres lignées, et d'églises, témoins de la splendeurs des XVIe et XVIIIe siècles. Impressionnant portail renaissance de l'église Santa Maria, aux pieds de laquelle repose César Borgia.

5e jour. De Sangüesa à Puente la Reina (65 km)

  • Église Santa María de Eunate : c?est une église parmi les plus belles et évocatrices du Chemin de St-Jacques. Classée Monument National, elle surprend par sa présence solitaire et par son cloître extérieur entourant l?édifice sur plan octogonal. Le mystère persiste à propos de ses origines et son intérieur inquiétant avive l'intérêt pour ce temple qui fut hôpital de pèlerins, cimetière pour le dernier repos des défunts, phare guidant les chemineaux, lieu de culte chrétien et sanctuaire tellurique aux yeux des amateurs d?ésotérisme.
  • Promenade à l'intérieur de la gorge de Lumbier : cette courte promenade de 2,6 kilomètres (soit 45 à 60 minutes) traverse les tunnels de l?ancienne voie ferrée du premier train électrique d'Espagne et permet de connaître intimement les moindres recoins des gorges. Les vautours fauve planant sur la falaise ; des escarpements sauvages où nidifient les oiseaux ; une rivière aux eaux limpides et fraîches qui entaille la roche de passages étroits et capricieux ; les restes d?un pont qui, selon la légende, fut construit avec l'aide du diable ; en définitive, un espace de nature vivante possédant le Q à la qualité touristique.
  • Visite guidée de l?ensemble monumental de Sangüesa : deux sociétés proposent des visites guidées pour découvrir le patrimoine de la ville en une heure et demie. Il s?agit de Sie7 (avec visite de l?intérieur de Santa María la Real) et Gesartur. Laissez-vous guider dans les rues médiévales et découvrez les secrets cachés de chaque édifice : églises, couvents, palais... L'église Santa Maria la Real (XII-XIVe siècles), classée Monument National est sans nul doute le joyau de la ville. Le portail est considéré comme l'une des points culminants de l'art roman espagnol.
  • Château de Javier (Xavier) : forteresse inexpugnable, berceau de Saint François Xavier, patron de Navarre, des missions et du tourisme en Espagne. Un pont-levis permet d?accéder à un monde de tours, de cachots, mâchicoulis, créneaux et meurtrières, et de visiter le lieu où naquit Saint François Xavier en 1506 et où il vécut. Pour ceux et celles qui désirent se dégourdir les jambes, un sentier de 1,5 km, soit 30 minutes, part de l'esplanade du château pour mener, à travers un paysage de vergers, jusqu'aux ruines d'un moulin à ogives du XVe s., sur la rive de la rivière Aragon.
  • Chants grégoriens au Monastère de Leire : magnifique exemple d?architecture conventuelle d'époque médiévale, le monastère est édifié sur les flancs de la sierra de Leire et offre une vue panoramique impressionnante sur le barrage de Yesa. Monument National conservant un intéressant triptyque architectural de style roman, avec la crypte du XIe siècle et ses colonnes basses aux grands chapiteaux, le tunnel évoquant la légende de l'abbé San Virila et la porte Speciosa, belle composition du XIIe siècle riche en symboles médiévaux et en éléments jacquaires. En outre, tous les jours pendant 20 minutes, il est possible d?écouter les chants grégoriens, véritables prières musicales des moines bénédictins.

Remonter